Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

GP de Catalogne : Dovizioso touché, mais pas à terre

Andrea Dovizioso enregistrait son troisième résultat blanc en quatre courses, mais l’Italien veut continuer d’y croire.

Andrea Dovizioso (Ducati Team), qualifié en première ligne, comptait beaucoup sur cette épreuve, qu’il avait remportée un an plus tôt, pour remonter au classement général. Malheureusement, tout ne se sera pas passé comme prévu pour l’Italien, puisqu’après seulement huit tours, ce dernier se faisait piéger à hauteur du virage 5. Le transalpin tentait alors de suivre le rythme imprimé par ses adversaires espagnols Jorge Lorenzo (Ducati Team) et Marc Márquez (Repsol Honda Team).

« J’étais à la limite et j’ai commis une erreur. Je suis arrivé dans cette courbe un peu trop vite car j’étais sorti plus fort du précédent virage, explique-t-il. Malheureusement, avec moins de grip, je ne pouvais pas avoir le même rythme que Jorge en course. Ce n’était pas énorme, un ou deux dixièmes, mais ça m’obligeait à flirter avec les limites. Il n’y a rien de plus à ajouter. Nous devons comprendre ce qu’il s’est passé, en étudiant les datas et trouver à quel niveau il est possible d’améliorer. Car nous sommes rapides, nous sommes là, mais ce n’est pas suffisant. »

Cette erreur, la troisième en quatre course, coûte en tout cas cher à Andrea Dovizioso et pour cause, le pilote Ducati pointe désormais en huitième position, à 49 longueurs du leader Marc Márquez. Conscient du challenge qui l’attend, l’Italien veut malgré tout continuer d’y croire…

« Nous devons continuer de nous battre si nous voulons décrocher d’importants résultats, déclare-t-il. Bien sûr, l’écart est désormais important mais la saison est longue. Mais nous ne devons pas nous focaliser là-dessus, mais sur la régularité, comme nous l’avons toujours fait par le passé. Tout reste possible jusqu’en fin d’année, car tout peut arriver. Les Yamaha ne sont pas très rapides en ce moment, pourtant au Championnat ils sont bien placés, car ils sont réguliers. »

Après sept courses, Andrea Dovizioso compte d’ailleurs le même nombre de points que son coéquipier Jorge Lorenzo, qui se montre à l’inverse, en très grande forme ces derniers temps.

« Quand votre coéquipier est rapide, ça met une certaine pression, reconnaît-il. Mais d’un autre côté c’est positif car ses performances peuvent vous aider à comprendre ce qu’il faut améliorer. »

Support for this video player will be discontinued soon.

GP de Catalogne : Ce que les pilotes ont pensé de la course

Recommandés