Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

Quartararo, la victoire déclic ?

Le Français, auteur de son tout premier succès en mondial à Montmeló, revient pour motogp.com sur le plus ‘beau week-end de sa carrière’.

Fabio Quartararo (HDR – Speed Up Racing) avait fait sensation, samedi lors des qualifications, en allant décrocher sa première pole en Moto2™, mais le Français fit encore mieux en course… Après avoir concédé quelques positions au départ, le poleman revint en effet à hauteur de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) au dixième tour, adversaire qu’il délogea des commandes et plus personne ne fut en mesure de l’inquiéter.  

Le Niçois inscrivait la toute première victoire de sa carrière, mais pas seulement ! Ce dernier devenait aussi le deuxième plus jeune vainqueur d’une course Moto2™ derrière Marc Márquez et le troisième vainqueur tricolore dans cette catégorie après le duo Jules Cluzel - Johann Zarco.

Moto2™ : Quartararo fait retentir la Marseillaise à Montmeló

Au lendemain de ce triomphe, Fabio Quartararo s’est entretenu avec motogp.com, pour revenir sur cette course qui pourrait bien constituer un tournant.

1 - Tu as décroché ta toute première victoire en mondial, ce dimanche à Montmeló. Quelles ont été tes premières sensations sur le moment ?
« Sur le moment, je n’ai pas trop réalisé en fait. J’ai dû me le répéter plusieurs fois et ce n’est que maintenant que je commence à prendre conscience ! Je gagne en étant parti de la pole position, je pense que ça a vraiment été le week-end parfait, le plus beau de ma carrière sans doute. On a énormément travaillé pour en arriver là et oui, c’est une grande satisfaction de décrocher un tel résultat après deux années compliquées. »

2 - Après les qualifications, tu déclarais avoir un bon rythme pour la course. Mais est-ce que tu t’attendais pour autant à une telle domination ?
« Je ne m’attendais pas à dominer de cette façon. Je savais que Marcel et Álex seraient dans le coup. Pour ce qui est de Miguel, même en partant de loin, il est capable de gagner : il l’a démontré au Mugello ! Ce dimanche, ce fut effectivement mon principal adversaire. Ceci étant, j’ai réussi à le passer et à créer un petit écart. »  

3 - Cette saison, tu avais terminé à deux reprises dans le Top 10, mais ce week-end, on t’a vraiment vu un cran au-dessus, que ça soit en qualifications, au warm-up ou en course. Comment l’expliques-tu ? Est-ce que vous avez trouvé quelque chose de spécifique en termes de réglages ?
« Depuis le Mugello, nous avons trouvé de très bons réglages sur la moto. Arrivé à Jerez, j’ai également décidé de revoir un peu mon style de pilotage, que ça soit sur les phases de freinage ou en sortie de courbe. Et pour la première fois, j’avais vraiment l’impression de piloter ‘naturellement’ à Barcelone. »

4 - On sait que ces dernières années n’ont pas forcément été évidentes pour toi. Vu ton palmarès en Championnat d’Espagne, il y avait un certain nombre ‘d’attentes’. Cette victoire, tu dois la vivre comme une véritable délivrance.
« C’est vrai. Depuis trois ans, je n’avais signé aucun podium. Je n’avais jamais gagné en mondial. En 2015, beaucoup de personnes me comparaient à Marc Márquez. C’était une grosse pression, surtout à cet âge je ne réalisais pas forcément. Je pense que je n’ai pas pu la supporter… Alors ce résultat qui arrive là est juste magnifique. »

5 - Cette victoire peut-elle du coup constituer un déclic pour le reste de la saison ?
« Je pense, car depuis Jerez nous avons une méthode de travail un peu différente… Nous avons mis un peu de temps à la trouver, mais je pense que c’est la bonne. En tout cas elle fonctionne ! Il faut maintenant continuer dans cette direction et il n’y a pas de raison pour que les résultats ne suivent pas. »

Quartararo :« Une très grande journée »

Recommandés