Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

Yamaha peut-elle rompre le sortilège à Assen ?

Le team Movistar Yamaha MotoGP n’a plus décroché le moindre succès depuis un an, mais la roue pourrait bien tourner à Assen.

Un an… Il y a un an Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) triomphait à Assen, après avoir battu son compatriote Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) sur le fil. L’Italien enregistrait alors la 115e victoire de sa carrière. Depuis, le team Movistar Yamaha MotoGP n’a plus décroché le moindre succès.

Résumé : Rossi de retour au sommet du podium à Assen

« Ma dernière victoire remonte à bien longtemps. C’est également le dernier succès de Yamaha, ce qui n’est pas vraiment une bonne nouvelle, » reconnaît-il.

Mais la prochaine épreuve pourrait mettre fin à cette longue période de disette. Pourquoi ? Parce que Valentino Rossi n’est plus descendu du podium depuis Le Mans. La dernière fois ça lui était arrivé, c’était en début d’année passée. Le transalpin menait alors le Championnat.

Valentino Rossi est également le pilote qui s’est le plus illustré à Assen. Le nonuple Champion du Monde compte en effet dix succès sur cette piste, dont huit en MotoGP™.

« Assen est un fantastique tracé et nous y sommes généralement assez rapides, » indique-t-il.

Crash Analysis : #DutchGP

Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), auteur de deux succès sur cette piste dans la plus petite des catégories, a pour sa part eu moins de chance lors de la précédente édition, mais l’Espagnol apprécie lui aussi ce tracé.

« Assen est une piste que j’aime. L’an dernier, ça avait été assez compliqué… Je partais de la 12e place et puis en remontant je suis tombé. »

Par ailleurs, malgré les soucis de grip rencontrés ces derniers mois, les représentants Movistar Yamaha font preuve d’une certaine régularité, puisqu’au Championnat l’air de rien, ces derniers occupent actuellement les deuxième et troisième places. Ceci étant l’écart vis-à-vis de Marc Márquez reste encore assez conséquent, preuve en est 27 points séparent l’Espagnol de Valentino Rossi, 38 de Maverick Viñales ; retard qu’ils auront à cœur de combler.

Recommandés