Achat de billets
Achat VidéoPass
News
30 jours ago
By motogp.com

Bastianini : « Je serai en Moto2™ la saison prochaine »

Enea Bastianini revient pour motogp.com sur sa toute première victoire de l'année, tout en abordant ses plans en vue de la saison 2019.

Voilà un an et demi qu’Enea Bastianini (Leopard Racing) n’avait plus décroché la moindre victoire… Mais cette longue période de disette a pris fin en Catalogne. Parti de la pole, l’Italien se retrouvait à la bagarre aux avant-postes. Ce n’est qu’à l’entame du dernier tour que le pilote du team Leopard Racing parvenait à tirer son épingle du jeu. Quelques jours après ce succès, Enea Bastianini se confiait au micro de motogp.com...

Moto3™: Bastianini est de retour !

Qu’as-tu ressenti au moment où tu as franchi le drapeau à damier ?
« C’était très émouvant, car je n’avais plus gagné depuis 2016. Il faut fournir de gros efforts pour arriver à de tels résultats, alors quand ça vient enfin, il faut savoir en profiter. On repense à tout ce qu’on a fait, de bien comme de mal… mais on éprouve surtout une très grande satisfaction. »

Ça faisait deux saisons que tu n’avais plus décroché le moindre succès. Cette victoire sonne-t-elle comme une surprise ?
« Cette saison est vraiment difficile, peut-être plus que les années précédentes car il y a beaucoup de chutes. À chaque fois on assiste à des coups de théâtre, sans compter le niveau très élevé de la compétition. C’est plus compliqué à gérer, mais nous travaillons bien. Je savais que la victoire n’était pas très loin. C’était juste une question de temps, même si en Moto3™, c’est toujours un peu une loterie. »

Comment vois-tu le prochain Grand Prix ?
« Chaque course est différente. Assen est une piste que j’aime beaucoup. J’y ai toujours inscrit de bons résultats aux essais. Les courses ne m’ont en revanche pas souvent réussi. La piste convient assez bien à la moto, alors je pense y être compétitif. »

La KTM semble très compétitive en ce moment… plus que la Honda.
« En fait, nous sommes plus fort au niveau de la partie cycle alors qu’eux possèdent un avantage au niveau moteur et ça se voit surtout à la réaccélération. Systématiquement il faut avoir une petite marge pour ne pas être pris au dépourvu. Ce n’est pas évident, mais nous espérons que des nouveautés arriveront de la part du HRC. »

Tu es actuellement quatrième du Championnat. Te vois-tu comme un prétendant au titre ?
« Je pense. Ça sera difficile, car il y a 35 points d’écart. Mais en Moto3™, tout peut arriver. Si nous ne jouons pas de malchance, nous pouvons les récupérer. »

Et pour l’année prochaine ?
« L’année prochaine je serai en Moto2™, enfin en théorie. Reste à voir avec quelle équipe. Nous sommes en train de planifier tout ça mais c’est l’idée. »

Recommandés