Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By Nick Harris

Nick Harris : Mon après-midi de Silverstone

Nick Harris rend hommage aux journalistes qui couvraient le GP GoPro™ de Grande-Bretagne, ainsi qu’aux (télé)spectateurs.

Être coincé en cabine sans savoir quoi dire, mais devoir meubler pour conserver l’antenne, malgré le nombre de téléspectateurs en chute libre… À vrai dire j’ai connu ! En revanche, je n’avais jamais été de l’autre côté jusqu’à présent. Assis devant mon écran, j’ai attendu que quelque chose se passe, admirant le travail réalisé par mes anciens collègues commentateur, alors que la pluie continuait de tomber.

Ironie du sort, j’étais ce dimanche sur l’Île de Man, île qui accueillait la manche britannique jusqu’à l’arrivée de Silverstone au calendrier en 1977. Nous étions plus exactement au Jak’s Sports Baz, sur la très humide et venteuse promenade Douglas. Le propriétaire, averti de l’avancée du MotoGP™, avait ouvert plus tôt et dès 11h, l’endroit était déjà bondé de fans. Certains avaient commencé en douceur avec un petit café, d’autres en étaient déjà aux bières… après tout ils étaient bien en vacances. Comme tout le monde, nous avons donc pris place et nous avons enchaîné quelques verres histoire de patienter. La déception se lisait sur le visage de ceux qui arrivaient toujours plus nombreux, mais personne ne s’est plaint ; conscients du risque encourus par les pilotes et c’est à ces pauvres spectateurs détrempés que nous avons levé notre verre.

Sur les coups de 14h30, la pluie s’est arrêtée, alors nous avons décidé, avec trois anciens coureurs du Tourist Trophy, d’aller faire un tour en voiture, sur les routes où ils avaient couru, histoire de se remémorer certains souvenirs, parfois effrayants. En chemin, nous avons fait un crochet par un Pub de Ramsey et nous avons demandé à son propriétaire de zapper quelques minutes sur BT Sport, pour savoir où ça en était. Nous avons rapidement compris que les choses n’avaient pas évolué en voyant ces images de déluge, alors les autres clients sont immédiatement repassés à la Premier League.

À notre retour chez Jaks, certains avaient pas mal consommé… à vrai dire tout le monde s’attendait à cette annulation. Mais nous avions la chance d’être au sec et dans la bonne humeur. Toutes mes pensées vont aux présentateurs, aux commentateurs, aux téléspectateurs et aux spectateurs.

Recommandés