Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Le MotoGP™ débarque sur les terres de Syahrin !

Le Championnat du Monde fait escale en Malaisie pour l'avant-dernière épreuve du calendrier ; un rendez-vous important pour Hafizh Syahrin !

Le MotoGP™ fait escale à Sepang pour l’avant-dernière épreuve du calendrier et ce week-end, les yeux seront plus que jamais rivés sur Hafizh Syahrin (Monster Yamaha MotoGP), qui n’a encore jamais couru devant son public au guidon de sa M1. Pour le natif d’Ampang, premier représentant malaisien en MotoGP™, c’est un rêve qui s’apprête à devenir réalité ! Et ce dernier aura d’autant plus à cœur de bien faire, que ce récent résultat blanc en Australie lui a très légèrement fait perdre le contact sur l’actuel leader au classement rookie Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS).

Les rêves deviennent réalité !

Pour sa part, Marc Márquez (Repsol Honda Team) a déjà accompli son rêve de septième titre il y a de cela deux semaines au Japon et fort heureusement pour lui, car la manche de Phillip Island lui a guère réussi. Après seulement six tours, le représentant du team Repsol Honda était en effet contraint à l’abandon après avoir été victime d’un contact avec Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) à plus de 300 km/h. L’Espagnol arrive de fait en Malaisie bien déterminé à rectifier le tir, sachant que d’autres trophées restent à aller chercher pour ce qui est du Championnat constructeur et par équipe, où l’avance s’est considérablement réduite.

Le crash Márquez - Zarco expliqué et vu sous tous les angles

Derrière, Andrea Dovizioso (Ducati Team) a quelque peu repris ses distances vis-à-vis de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP). Preuve en est cette troisième place – combinée à la sixième de son adversaire - lui permet de compter non plus neuf mais 15 points d’avance sur son compatriote… Et l’Italien, vainqueur des deux précédentes éditions du GP de Malaisie, n’entend pas s’arrêter en si bon chemin ! Sur cette piste, la marque de Bologne est d’ailleurs revenue au niveau de Yamaha et de Honda avec cinq succès sous l’ère MotoGP™.

Résumé : Dovizioso gagne en Malaisie et conserve ses chances

Mais Valentino Rossi n’a pas encore dit son dernier mot et en attendant, force est de constater que le Docteur reste le pilote à avoir le plus brillé à Sepang avec six victoires (2001, 2003, 2004, 2006, 2008, 2010).

En tout cas, le clan Yamaha a quelque peu retrouvé le sourire avec le récent triomphe de son coéquipier Maverick Viñales, qui venait mettre fin à près de 25 courses de disette, soit 490 jours. Lequel aura à vrai dire parfaitement géré sa course, malgré un départ pas fameux. Une fois s’être débarrassé d’Andrea Dovizioso dans le huitième tour, le Catalan prenait le large pour s’illustrer haut la main. Une véritable délivrance qui pourrait bien appeler d’autres succès, c’est du moins qu’espère le pilote ibérique.

Résumé : Attente finalement récompensée pour Yamaha !

Pour sa part Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) occupe toujours la cinquième place mais pas forcément pour très longtemps, car le Britannique sera forfait ce week-end. L’Anglais, victime d’une grosse chute en FP2, a effectivement dû se faire opérer de la cheville droite ; raison pour laquelle Stefan Bradl a été appelé en renfort par le team LCR Honda.

Cette absence pourrait en revanche faire les affaires de Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing). L’Italien, qui mène un groupe de cinq pilotes, a désormais la possibilité de viser le statut de meilleur indépendant. Gare tout de même à Johann Zarco, qui le suit à la trace. Le Français garde de bons souvenirs de Sepang pour y avoir sacré en 2016 dans le cadre du Moto2™, en plus de ce podium décroché la saison passée !

Autre pilote dont il faudra se méfier : Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar). Le transalpin a su faire oublier cette erreur du Japon, en signant une très belle deuxième place au GP Michelin d’Australie. Le voici d’ailleurs revenu à égalité du tricolore.

Jorge Lorenzo (Ducati Team), qui recule encore d’une position, tentera de faire son retour. Le Majorquin, opéré du poignet gauche et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) complètent le Top 10 provisoire.

La première séance d’essais libres du GP Shell de Malaisie se tiendra vendredi, à partir de 3h55 (heure française).

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés