Achat de billets
Achat VidéoPass
News
11 jours ago
By motogp.com

Sepang : Le faux pas de Rossi offre la victoire à Márquez

Marc Márquez remporte le Grand Prix Shell de Malaisie après une erreur commise en tête de course par Valentino Rossi.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui avait inscrit la pole position, s’était vu infliger une pénalité de six places sur la grille pour avoir gêné Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) en qualifications. L’Espagnol, repoussé de fait en troisième ligne, n’aura toutefois commis aucun faux durant la course à la différence de son adversaire Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) …

Résumé : Márquez triomphe après une erreur de Rossi

Valentino Rossi signait à vrai dire un bon envol depuis la première ligne, preuve en est : le Docteur venait se portait en tête au premier virage devant Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et Jack Miller (Alma Pramac Racing).

Marc Márquez ne perdait de son côté pas temps. Le septuple Champion du Monde se défaisait d’entrée de son coéquipier Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), d’Andrea Dovizioso (Ducati Team), d’Andrea Iannone et de Jack Miller pour venir se positionner dans la roue de Johann Zarco.

Les trois premiers commençaient alors à créer un léger écart, ce qui n’échappait pas à Andrea Dovizioso. L’Italien s’empressait ainsi de doubler Jack Miller, bientôt imité par Dani Pedrosa, Álex Rins et Maverick Viñales. Mais ce groupe peinera à revenir sur le trio…

Devant, la hiérarchie avait très légèrement évolué, puisque Marc Márquez s’était intercalé entre les deux M1 dès le cinquième passage et Johann Zarco se faisait d’ailleurs progressivement décroché par le binôme Valentino Rossi – Marc Márquez.

L’Italien était jusque-là solidement installé aux commandes, mais le représentant du team Repsol Honda faisait quelque peu pression pour effectuer définitivement la jonction, quand soudain c’est le drame ! À quatre tours du but, Valentino Rossi se faisait piéger à l’entrée de la première courbe ; une erreur qui offrait de fait le leadership à Marc Márquez et le pilote ibérique allait tranquillement filer vers la victoire.

La chute de Rossi expliquée et vue sous tous ses angles

Pour la deuxième place, rien n’était en revanche joué. Álex Rins, qui avait perdu pas mal de terrain à l’extinction des feux, revenait comme un boulet de canon sur Johann Zarco. Dans le dernier tour, le Français était finalement contraint de s’incliner.

Pendant ce temps là, Marc Márquez s’illustrait avec une avance de presque deux secondes, pour empocher le 70e succès de sa carrière, son neuvième cette année. Álex Rins offrait pour sa part à Suzuki son troisième Top 3 consécutif ; tandis que Johann Zarco renouait avec le podium auquel il n’avait plus goûté depuis Jerez !

Maverick Viñales, auteur lui aussi d’une belle remontée sur la fin, venait tout compte fait à bout de Dani Pedrosa pour le gain de la cinquième position. Derrière on retrouvait ensuite Andrea Dovizioso, qui est quant à lui assuré de terminer dauphin de Marc Márquez, Álvaro Bautista (Ángel Nieto Team) et Jack Miller. Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et Hafizh Syahrin (Monster Yamaha Tech3), qui jouait à domicile, complètent le Top 10.

Sepang : La conférence de presse post-course

Le Belge Xavier Siméon (Reale Avintia Racing) se classait 17e.

La grande finale du calendrier se tiendra dans deux semaines à Valence.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le Grand Prix Shell de Malaisie et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass.

Sepang : Course MotoGP™