Achat de billets
Achat VidéoPass
News
13 jours ago
By motogp.com

Yamaha garde le cap à Sepang

La marque aux diapasons était d’ailleurs à deux doigts de conclure son fantastique week-end malaisien sur une nouvelle victoire…

Durant près de 490 jours, Yamaha n’aura pas connu le moindre succès. Une période, difficilement vécue par la marque aux diapasons, qui prenait fin à Phillip Island avec une magnifique victoire de Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) et sept jours plus tard, le constructeur japonais était sur le point d’en inscrire une deuxième à Sepang.

Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), parti de la première ligne, mena en effet une bonne partie de l’épreuve, avant de se faire piéger à quatre tours du but.

« C’est vraiment dommage, car c’était à mes yeux la plus belle course de l’année, indiquait le transalpin. Je me sentais à l’aise et j’avais un bon rythme. J’avais de grandes chances de gagner ! Malheureusement, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais à quatre tours de la fin, je suis tombé. »

La chute de Rossi expliquée et vue sous tous ses angles

Conscient d’avoir laissé échapper une belle opportunité de victoire, le nonuple Champion du Monde préférait malgré tout voir le côté positif des choses.

« Ça reste un bon week-end. Nous avons bien progressé sur les settings et plus généralement depuis quelques courses, il semble que nous soyons en mesure d’exploiter la moto d’une meilleure façon, ce qui est assez encourageant. »

Son coéquipier Maverick Viñales aura réalisé lui aussi une superbe course. Problème ce dernier s’élançait de la quatrième ligne, ce qui lui faisait perdre un temps précieux dans les premiers tours, au-delà de taper davantage dans ses pneus.

« Nous avons perdu la course en qualifications, reconnaissait le Catalan, tout compte fait classé quatrième de l’épreuve. En MotoGP™, tout est vraiment serré, donc vous vous devez de partir devant. À l’inverse, quand vous êtes derrière, vous tapez davantage dans vos pneus en voulant doubler vos adversaires […] J’étais tout proche du podium, mais à quatre tours de la fin je n’avais plus de grip, il n’y avait plus rien à faire. L’équipe sinon quoi m’avait fourni une très bonne moto et je suis persuadé que j’aurais pu me battre pour la victoire, si seulement j’avais été mieux placé sur la grille. Quoi qu’il en soit je suis très content, car voilà trois courses que nous sommes très compétitifs, tout en étant réguliers. »

Massimo Meregalli effectuait lui aussi le même constat, tout en montrant d’ailleurs quelques regrets quant au fait de n’avoir pas pu concrétiser une nouvelle fois.

« Nous pouvons dire que nous avons fait de gros progrès, confirmait le Directeur du team Movistar Yamaha MotoGP. Certes nous avons encore pas mal de travail, mais depuis que nous avons introduit quelques petites choses à Buriram, nous sommes beaucoup plus plus performantes et réguliers […] Pour être tout à fait honnête, je suis déçu concernant le résultat de ce dimanche, car nous pensions sincèrement pouvoir gagner. Sur cette piste où nous avions habituellement du mal à cause des températures, Valentino a mené quasiment toute la course. Maverick devait pour sa part partir de la quatrième ligne mais il avait un rythme similaire à celui de Valentino et Marc ! Nous verrons maintenant ce que nous pouvons faire à Valence. Mais nul doute, ça nous donne une certaine motivation en vue de l’an prochain. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Sepang : Ce que les pilotes ont pensé de la course

Recommandés