Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

This is MotoGP™ : Suspense au rendez-vous pour Losail

Après le récent Test, difficile de prédire qui s’imposera lors de ce tout premier Grand Prix au Qatar... mais ça fait partie du MotoGP™ !

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati), Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team) et Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) étaient les invités de cette toute première conférence de presse de l’année, donnée ce jeudi sur le Circuit International de Losail.

Support for this video player will be discontinued soon.

GP VisitQatar : La conférence de presse en intégralité !

10 jours après l’ultime Test, le moment est enfin venu pour eux de se mesurer en course et force est de constater qu’une certaine incertitude régnait dans chacun de leur discours, quand il a fallu évoquer le nom de potentiels candidats à la victoire... Le Champion du Monde Marc Márquez, désormais remis presque totalement de son opération de la clavicule, ne sous-estime à vrai dire personne.

« Depuis 2017, j’ai appris à considérer tout le monde de la même façon, explique le natif de Cervera, premier pilote à s’exprimer publiquement. Personne n’avait cité Andrea, alors qu’il était en réalité l’homme à battre. Cette année s’annonce intéressante, aussi bien Suzuki, Yamaha et Ducati ont bien amélioré. Lors du Test, tout le monde semblait très rapide. Alors il va falloir rester concentrés tout au long de la saison. »

Andrea Dovizioso, vainqueur de l’édition 2018 du GP VisitQatar, a lui aussi du mal à se faire un avis sur le niveau réel de ses adversaires en amont de cette première manche. Mais de son côté, l’Italien ne semble pas se montrer inquiet.

« Le dernier Test avait été un peu étrange, car chaque jour, les conditions avaient été différentes, reconnaît-il. Difficile donc de se faire une idée sur le niveau réel de nos adversaires, d’autant plus que chacun avait son propre plan de travail. Mais c’est vrai que tout le monde avait été très rapide. En ce qui nous concerne, nous avons toujours été compétitifs sur cette piste, certes moins durant le récent Test. Malgré tout, attendons de voir ce qu’il en sera ce week-end, mais je ne suis pas inquiet pour nous. Nous essaierons de débuter sur une bonne note. »

Valentino Rossi, qui a récemment fêté ses 40 ans, faisait pour sa part mention de ‘six ou sept pilotes à surveiller’… tout insistant sur le fait que la course pouvait mettre en évidence d’autres visages !

« Sur le papier, cette grille 2019 s’annonce incroyable, déclare-t-il. Le dernier Test avait d’ailleurs été très disputé, mais parfois la course n’est pas du tout le reflet des essais […] Quoi qu’il en soit, les pilotes factory seront là. Grosso modo, on devrait être six ou sept à pouvoir se bagarrer pour le podium. Alors il faudra tenter de faire la différence aux essais, mais j’y crois. Les dernières années nous avions toujours décroché de bons résultats sur cette piste. »

Son coéquipier Maverick Viñales, qui n’a jamais quitté le Top 5 durant la pré-saison, soulignait également le niveau extrêmement homogène affiché par cette grille 2019 au terme des Tests.

 « Les temps aux essais étaient plutôt bons sur un tour, confie l’Espagnol. Il nous manque encore un petit quelque chose pour être plus réguliers, mais nous avons progressé et nous avons réduit visiblement l’écart. Nous avons démontré que nous pouvions être rapides sur des tracés très différents. Attendons de voir tout de même, car cette année, nos adversaires ont l’air tous très forts. »

Álex Rins partage le même avis que son compatriote pour ce qui est du plateau 2019, mais après une honorable campagne 2018, le Catalan veut aborder les choses avec calme.

 « Je ne ressens pas de pression particulière, indique-t-il. Je vais tenter d’aborder ces courses les unes après les autres. Ça sera compliqué de gagner car tout le monde est très rapide. Mais nous allons faire tout notre possible. Suzuki a travaillé très dur cet hiver, nous avons progressé aussi bien en vitesse de pointe qu’au freinage. Je suis excité de voir ce que nous pouvons faire cette année. »

Jorge Lorenzo, opéré du poignet gauche mi-janvier, s’attend quant à lui à être un peu plus compétitif que lors du dernier Test.

 « Je n’ai pas été très chanceux ces six derniers mois, reconnaît le Majorquin. Je ne suis pas encore à 100%, mais je m’en rapproche. Une chose est sûre, je me sentirai beaucoup plus à l’aise qu’aux essais, sans compter que nous devrions encore apporter des modifications à la moto, qui devraient me permettre de gagner en aisance. L’objectif sera de décrocher le meilleur résultat possible. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi : « Fabio aurait presque pu être mon fils ! »

Pour Fabio Quartararo, l'émotion était au rendez-vous, puisque le Français donnait sa toute première conférence de presse en tant que pilote MotoGP™. Rapide lors du Test, ce dernier ne souhaite pourtant pas trop penser aux résultats.

« C’est assez impressionnant d’être ici, avoue le Niçois. Le Test s’était très bien passé, j’avais eu un très bon feeling avec la moto, mais tout le monde avait été à vrai dire très rapide. Je vais tâcher de me faire plaisir sur la moto et de ne pas trop penser aux résultats. »

Soyez au rendez-vous demain 13h40 pour la toute première séance d’essais libres MotoGP™.

Pour revoir l’intégralité de la conférence de presse et profitez de toute la saison MotoGP™ abonnez-vous dès à présent au VidéoPass MotoGP™. Sachez également qu’une page No Spoiler existe.

Support for this video player will be discontinued soon.

Que représente le MotoGP™ pour eux ?

Recommandés