Achat de billets
Achat VidéoPass
News
30 jours ago
By motogp.com

Tout ce qui vous attend pour le SHARK Helmets GP de France !

Pilotes et médias étaient réunis ce mardi matin à Paris pour la traditionnelle conférence de presse du SHARK Helmets Grand Prix de France.

Comme le veut la tradition, c’est sur un bateau mouche que se déroulait ce mardi matin la conférence de presse du SHARK Helmets Grand Prix de France. Une conférence de presse à laquelle assistaient bien évidemment nos différents tricolores, du MotoGP™ en passant par le MotoE™, à savoir : Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing), Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Mike Di Meglio (EG 0,0 Marc VDS), Randy De Puniet (LCR E-Team) et Kenny Foray (Tech3 E-Racing). Ces derniers étaient accompagnés pour l’occasion de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3), représentant de la marque SHARK et de l’équipe Red Bull KTM Tech3 en MotoGP™.

Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme, fut un des premiers à s’exprimer durant cette présentation ; discours dans lequel il soulignait entre autres l’importance d’une telle épreuve au calendrier MotoGP™. Puis Claude Michy, Promoteur du SHARK Helmets Grand Prix de France, reprit le micro pour s’étendre davantage sur le programme de ce week-end ; un programme qui conserve les grandes lignes des précédentes éditions. Il faut dire que la formule proposée avait une fois de plus rencontré un franc succès en 2018 avec pas moins de 206 617 spectateurs enregistrés sur les trois jours, 105 203 rien que sur le dimanche, ce qui place d’ailleurs le GP de France parmi les épreuves les plus visitées.

« En 2018, le Grand Prix de France a connu une très forte affluence et cette année encore, notre objectif sera de satisfaire le spectateur, annonçait-il. Une sorte de QR Code sera mis en place pour lui permettre de visionner des vidéos tournées avec la Dorna ces prochaines semaines, où Johann et Fabio vous enseigne les coulisses. Les autoroutes seront une nouvelle fois gratuite pour les motards, les parking surveillés avec consigne des casques offerte ; tout étant compris dans le tarif. Les moins de 16 ans bénéficieront toujours de la gratuité pour les billets enceinte générale, une mesure qui vise à attirer les familles. Nous avons également fait installer une tribune en plus avec Motul, qui a aussitôt été pris d’assaut. Au total, ce sont plus de 20 000 places assises - combinées à 14 écrans géants - que nous proposons pour permettre au public d’apprécier la course avec un certain confort. L’opération baladeur organisée avec le soutien de Moto Journal est par ailleurs reconduite, comme la visite de la voie des stands, la fan zone AMV où pilotes, journalistes et autres personnalités du paddock viennent à la rencontre des fans. Les concerts et show mécanique du samedi soir sont maintenus. L’an passé, l’école ZF Grand Prix y avait fait une démonstration, il y avait aussi eu du stunt et Franky Zapata qui en avait mis plein les yeux avec son flyboard. Cette année, nous essaierons de faire encore mieux. Deux autres épreuves se tiendront également en marge du SHARK Helmets Grand Prix de France : le FIM CEV Repsol Moto3™ et la Bridgestone Handy Race, qui fêtera sa troisième édition. »

Après avoir évoqué l’organisation en soi de ce SHARK Helmets Grand Prix de France, ce fut au tour des principaux médias de détailler leur couverture à commencer par Canal+, nouveau diffuseur du MotoGP™ en France.

« Le MotoGP™ vient compléter notre offre sports mécaniques, qui comprenait déjà la Formule 1, la Formule E, le WRC, l’IndyCar et nous sommes ravis de faire partie de cette famille, confiait Didier Lahaye, Directeur Adjoint des Sports – Groupe Canal +. Nous avons été formidablement accueillis. En tout cas, une chose est sûre : nous allons y mettre toute notre ADN en jouant sur nos trois piliers que sont l’innovation, l’audace et l’expertise. Comme vous avez pu le voir au Qatar, nous avons décidé de vous offrir une immersion totale sur les Grands Prix grâce à Marina et toute son équipe. Pour Le Mans, nous avons décidé de faire encore plus fort en vous proposant non plus 15 mais 20 heures de direct, avec la course du MotoGP™ ouverte en clair sur C8. En attendant, cette audace a déjà été récompensée car nous avons eu de très bonnes audiences. À titre de comparaison, sur ce Grand Prix du Qatar, nous étions pas loin d’une très bonne course de F1, comme quoi on avait de bonnes raisons d’y croire ! »

« Comme mentionné à l’instant par Didier, ce seront près de 20 heures de direct qui vous seront proposées, ajoutait Thomas Sénécal, rédacteur en chef des sports mécaniques chez Canal. Ça débutera dès jeudi sur notre chaîne Infosport+ avec la diffusion de la conférence de presse. Toutes les séances de toutes la catégories seront également à suivre sur nos antennes, mais surtout il y aura tous ces choses en plus, comme un studio installé juste au-dessus de la ligne de départ pour accueillir tous les intervenants, qui constituent cette grande famille MotoGP™. Il y aura des reportages et le second numéro d’Intérieur Sport, avec Johann. Tout sera fait pour donner à la moto, la visibilité qu’elle mérite. Dernier élément : le mode expert qui complète cette expérience, avec d’autres points de vue, des datas et des statistiques. »

Le rédacteur en chef des sports mécaniques chez Canal laissait ensuite la parole à Jean-Luc Roy pour expliquer, en quelques mots, comment se présentera l’émission spéciale GP de France qu’il animera pour sa part sur RMC.

Ce fut ensuite au tour des pilotes s’exprimer avec tout d’abord Kevin Simonato (Vice-Président de l’association Handi Free Riders) et Emiliano Malagoli (Président de l’association italienne Di. Di. Diversamente Disabili), qui saluaient cette initiative lancée il y a maintenant trois ans, d’accueillir une course Bridgestone Handy Race au Mans. Kenny Foray, Mike Di Meglio et Randy De Puniet, affirmaient quant à eux leur volonté de revenir au plus vite après le malheureux incident du Test MotoE™ de Jerez. Miguel Oliveira revenait pour sa part sur cette toute première épreuve disputée au Qatar, tout en livrant ses espoirs pour la suite. Même chose pour Fabio Quartararo et Johann Zarco, qui allaient bientôt lui emboîter le pas.

« On a un seul Grand Prix en France, autant dire que c’est toujours un moment fort, déclarait Fabio Quartararo au micro de Canal+. J’entends bien en profiter un maximum. Je garde de bons souvenirs de ces instants passés avec les fans, même si jusqu’à présent mes efforts n’ont pas toujours été récompensés niveau résultats. Cette année, ça promet d’être vraiment grandiose dans la mesure où j’y roulerai pour la toute première fois au guidon d’une MotoGP™. »

« L’an dernier, ce Grand Prix de France avait été un gros week-end pour moi, reconnaissait Johann Zarco. J’y avais signé la pole et je suis d’ailleurs très fier de ce chrono. C’était franchement une émotion rare pour un samedi. Le dimanche, il n’était plus question de réfléchir, je voulais cette victoire. Au final, ça aura été une leçon de plus, qui m’aura fait grandir. On verra bien comment ça se passe cette année. Les objectifs ne seront plus tout à fait les mêmes comme je suis sur un projet de développement. La priorité est avant tout de bien construire ses bases pour monter en puissance par la suite. »

Cette conférence de presse se concluait sur une grande photo de famille. Le SHARK Helmets Grand Prix de France aura lieu du 17 au 19 mai. Pour assister à cet événement, rendez-vous sur notre billetterie.

Recommandés