Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Ducati peut-elle rêver d'une nouvelle pole à Termas ?

En tout cas les choses ont plutôt bien débuté pour la marque italienne avec ces deux meilleurs chronos d’Andrea Dovizioso et de Jack Miller.

Qui a dit que Termas de Río Hondo n’était pas un tracé favorable aux Ducati ? Sur le papier effectivement, la marque italienne n’y possède qu’un seul podium, inscrit en 2015 avec Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati). Pourtant, la marque italienne hissait bel et bien deux de ses représentants aux avant-postes en ce vendredi avec Andrea Dovizioso et Jack Miller (Pramac Racing).

L’Italien, qui répondait ainsi au meilleur temps signé quelques heures plus tôt par Marc Márquez (Repsol Honda Team), reconnaissait disposer d’une excellente base, mais ce dernier refuse de s’emballer au vu des faibles écarts.

Support for this video player will be discontinued soon.

Dovizioso : « La moto marche bien mieux que l'an passé ! »

« C’était très important de débuter ainsi, surtout pour la confiance, déclare le transalpin, auteur d’un chrono en 1’39.141. De toute évidence, la moto marche nettement mieux que l’an dernier, ce qui me réjouit. Certes, la répartition des poids était un peu différente et nous n’avions pas utilisé ce carénage aux ailettes. Mais dans l’ensemble nous avons une très bonne base, c’est d’ailleurs pour cette raison que nous retrouvons autant de Ducati devant. Durant les séances, nous avons également été en mesure d’améliorer nos setups. Après ça ne veut pas dire que c’est suffisant pour se battre pour un podium. Nous sommes tous très proches. Honnêtement, à ce stade les positions ne sont pas tellement représentatives. »

Andrea Dovizioso, qui attend beaucoup de ce Grand Prix pour avoir une chance de rivaliser jusqu’au bout pour le titre, se hissait à vrai dire en tête pour un rien. Neuf millièmes d’écart le séparaient en effet de son plus proche poursuivant Jack Miller, qui se sera au passage fait piéger arrivé dans le virage 13. Une chute qu’il minimisait…

« C’était une chute franchement stupide de ma part, avoue l’Australien. J’étais en pneus médiums et j’étais dans un très bon tour. En revenant sur Valentino, j’ai tiré un peu large et ici, comme la piste est assez sale en dehors de la trajectoire, ça ne pardonne pas. Mais globalement c’était une journée très positive. Ce matin, nous avons fait le deuxième temps avec des pneus usés. Demain, nous continuerons de travailler sur notre rythme de course, mais jusque-là mon équipe fait une excellent travail. Je suis désormais assez confiant quant à nos chances d’aller directement en Q2. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Miller : « C'est tellement serré ! »

Alors pourrait-on envisager d’assister à une seconde pole consécutive de Jack Miller en Argentine ?

« Le Top 21 se tient en tout juste une seconde, autant dire que c’est très serré, répond-t-il. Il y a encore quelques petites choses que j’aimerais améliorer pour gagner en confiance, mais je pense que nous avons une très bonne moto et ça ne fait que s’améliorer ! L’an dernier, nous avions obtenu la pole car nous avions opté pour les bons pneus. Je pense que nous avons de bonnes chances de pouvoir répéter ça, mais à la régulière disons. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Argentine, Ducati dicte sa loi en FP2

Recommandés