Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

Viñales – Morbidelli : Leur point de vue sur l’accrochage

Franco Morbidelli et Maverick Viñales livrent leur version des faits après ce malheureux incident survenu dans le dernier tour en Argentine.

Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), qui s’était qualifié en sixième position, nous offrait une splendide course en Argentine… À la lutte pour la quatrième place tout au long du Grand Prix, l’Italien aurait presque pu ravir son meilleur résultat en MotoGP™. Oui mais voilà : arrivé dans le dernier tour, le représentant du team Petronas Yamaha SRT ne parvenait à stopper sa M1 arrivé dans le virage 7 et allait malencontreusement toucher la roue arrière de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; un incident qui les envoyait tous deux au tapis.

Support for this video player will be discontinued soon.

VIDEO GRATUITE : L'accrochage Viñales - Morbidelli

« Jusqu’au dernier tour, tout s’était parfaitement déroulé, commente le transalpin. J’étais en bagarre pour la sixième position, lorsque j’ai malheureusement touché Maverick. À vrai dire, je n’avais pas la moindre intention de le dépasser à cet endroit. Mais avec la double aspiration, je n’ai pas réussi à ralentir suffisamment la moto. Lui, voulait sans doute se rabattre pour avoir une chance de doubler Danilo… Du coup il freine un peu plus fort et nous finissons tous deux à terre. C’est dommage, pour lui comme pour moi. Mais ni l’un ni l’autre ne s’est fait mal, ce qui est le principal. Il faut maintenant conserver ce rythme sur la prochaine course. »

Maverick Viñales, qui avait réussi à rattraper le coup après un départ de nouveau complétement raté, se montrait en tout cas nullement rancunier.

 « J’ai regardé l’action en replay et il n’y a rien, indique le Catalan. C’est le dernier tour, chacun essaie de tirer son épingle du jeu. Ce sont des erreurs qui peuvent arriver, y compris à moi. Pas de problèmes. »

L’Espagnol tourne lui aussi la page et souhaite avant tout étudier ces quelques soucis rencontrés durant la course en vue d’Austin.

« À mon sens, j’avais opté pour les bons pneus avec les softs. C’est vrai que je n’ai pas forcément pris un bon départ. Ceci étant, je suis rapidement remonté. À la fin du premier tour, j’étais déjà troisième ou quatrième, raconte-t-il. Mais, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond sur la moto, je ne sais pas pourquoi. Nous devons continuer de travailler… Quoi qu’il en soit nous avons démontré un bon potentiel. Quand la moto est au point, je suis toujours dans le Top 3 ! »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés