Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By Nick Harris

Sois patient Valentino, tu vas nous faire un ‘Tiger Woods’ !

Dans cette nouvelle chronique, Nick Harris parle de Valentino Rossi et du fait qu’il soit passé tout près d’une victoire à Austin.

Ce dimanche aurait pu être une journée placée sous le signe de tous les retours aux États-Unis. Quelques heures plus tôt le golfeur Tiger Woods remportait le Master d’Augusta et il s’en sera fallu de peu pour que Valentino Rossi l’imite au Grand Prix Red Bull des Amériques.

Tiger Woods aura dû patienter 11 ans ; 11 douloureuses années marquées un certain nombre de polémiques. Valentino Rossi, dont le dernier succès aux Etats-Unis remonte à justement 11 ans, aura pour sa part eu l’opportunité de s’illustrer il y a deux ans à Assen.

En tout cas, ces deux deuxième places consécutives ont certainement ouvert son appétit, ce qui laisse présager d’autres victoires du Docteur en perspective. Avec trois vainqueurs différents avant l’arrivée du MotoGP™ en Europe et un Championnat aussi serré : à ce rythme, ses chances arriveront assurément tôt ou tard ! On assisterait auquel cas au retour de tous les retours de Valentino Rossi. Il pourrait sérieusement rivaliser pour le titre, ajoutant au passage quelques victoires aux 89 qu’il compte déjà en catégorie reine. Actuellement, il n’est que trois points derrière Andrea Dovizioso. Autrement dit, un triomphe à Jerez le placerait en tête du Championnat.

Nous étions bien sûr, un peu de déçus de le voir passer aussi près de la victoire, mais d’un autre côté très heureux pour Álex Rins, qui ne s’était encore jamais imposé en MotoGP™. Et Suzuki n’avait plus raflé le moindre succès depuis trois ans. Après des débuts quelques peu compliqués dans la cour des grands, Álex Rins monte plus que jamais en puissance, avec l’aide de Suzuki. C’était aussi un plaisir de retrouver Jack Miller sur le podium et d’assister à de telles performances du binôme Franco Morbidelli / Fabio Quartararo. Ça montre qu’une nouvelle génération est en train d’arriver.

J’ai commenté les 89 succès de Valentino en catégorie reine… enfin presque. En 2008, à Laguna Seca, j’y avais complétement perdu ma voix. Mais, Gavin Emmett et John Hopkins ont assuré pour ce qui reste, à mes yeux, un des plus beaux succès du Docteur. Direction désormais Jerez et sois patient Vale ! Je suis persuadé que tu n’auras pas à patienter aussi longtemps que Tiger pour renouer avec la plus haute marche du podium !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés