Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

Triumph fait l’unanimité… même auprès des pilotes MotoGP™

Rossi, Márquez et Crutchlow sont tous trois convaincus que ce nouveau moteur constitue un excellent tremplin pour accéder au MotoGP™.

Tags Moto2, 2019

Cette saison 2019 marque une nouvelle ère pour la catégorie Moto2™, puisqu’après neuf années d’existence, Triumph succède à Honda dans le rôle de motoriste officiel. En marge du troisième rendez-vous à Austin, un journaliste a justement voulu savoir quel regard portaient les trois premiers des qualifications MotoGP™ sur le sujet…

Support for this video player will be discontinued soon.

Austin : Toute la conférence de presse post-qualifs !

« C’était mieux Honda, déclare le Champion du Monde Marc Márquez (Repsol Honda Team) en plaisantant. Non, plus sérieusement, j’en ai discuté avec mon frère et d’autres pilotes du Moto2™, ils m’ont dit que c’était un moteur plus adapté aux courses, plus puissant. C’est bien simple, en bout de ligne droite, ils approchent les 300 km/h. Et puis ils peuvent jouer avec l’électronique. Au final, c’est mieux car c’est plus proche du MotoGP™. »

Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), lui aussi rattaché à Honda, se laissait pour sa part emporter par le côté patriotique, avant de s’attarder davantage sur l’importance de l’électronique dans la transition Moto2™ - MotoGP™.

« Bien évidemment je roule pour Honda, donc je devrais répondre la même chose que Marc. Ceci étant je suis très fier, car c’est une marque anglaise. Au moins, on repartira toujours avec une victoire, indiquait-il sur le ton de la plaisanterie. Non, je pense que c’est également mieux d’un point de vue électronique. Ils peuvent commencer à jouer avec, ça les prépare davantage au MotoGP™… Et puis apparemment ça a l’air sympa à piloter. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Triumph, le début d'une nouvelle ère en Moto2™

Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) partageait le même avis que ses deux adversaires, pour ce qui est des ressemblances moteur et électronique.

 « Je m’en souviens au début du Moto2™, tout le monde était un peu inquiet, raconte-t-il. Mais en l’espace de quelques années, je pense qu’ils ont fait du très bon travail. Les courses sont toujours plaisantes à regarder, encore plus depuis l’arrivée du moteur Triumph et de l’électronique. Je pense que c’est une excellente moto pour préparer au MotoGP™, car elle est plus lourde, car le moteur est plus puissant. Il y a plus de couple et puis vous pouvez travailler avec le frein moteur. Visiblement, tous les pilotes en sont très contents. »

Le public peut l’être aussi, au vu des faibles écarts observés au Championnat. À ce stade, trois petits points séparent en effet le leader Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40) de son dauphin Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP), deux de plus vis-à-vis du troisième Tom Lüthi (Dynavolt Intact GP). Cette catégorie nous réserve assurément du très grand spectacle.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés