Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Nick Harris

Noms de virage… les suggestions de Nick Harris

Nick Harris dédie son ultime chronique à ces virages rebaptisés du nom d’illustres figures du MotoGP™.

Tags MotoGP, 2019

Ces derniers mois, certains virages ont été rebaptisés du nom d’emblématiques pilotes. On a tout d’abord eu la colline Nicky Hayden à Austin, puis le virage Dani Pedrosa à Jerez. Des cérémonies qui sont encore le meilleur moyen de se souvenir de ce qu’ils ont accompli au cours de leur carrière.

Support for this video player will be discontinued soon.

Pedrosa a désormais son virage à Jerez !

À vrai dire, ce n’est pas la première fois qu’on assiste à des hommages de ce type et mon virage préféré est sans doute le Stoner corner à Phillip Island. Une courbe, balayée par le vent, qui ne pouvait pas mieux convenir à l’Australien… Il fallait voir la façon dont il négociait ce droit, que ça soit avec la Honda ou la Ducati. Fermez les yeux et vous y êtes !

Je suis convaincu que Dani était ravi que ça soit le Circuit de Jerez qui lui fasse cet honneur… plutôt qu’Estoril ! Il y a en effet quelques virages que certains pilotes préféreraient oublier. Par exemple, on verrait mal l’ultime virage de Misano rebaptisé du nom d’Andrea Iannone, sachant que l’Italien s’y était littéralement bagarré avec Pol Espargaró suite à un accrochage en 2009. Pareil pour Alex Barros avec le virage 1 du Sachsenring, quand il avait vu tous ses espoirs de victoire s’envoler en 2002 face à Olivier Jacque dans une chute !

Peu de chance également de voir un virage Álex Crivillé à Eastern Creek, après que ce dernier ait éliminé le héros local Mick Doohan dans le dernier virage du GP d’Australie 1996. Loris Capirossi, auteur de sa toute première victoire en 500cc sur cette piste, aurait en revanche sans doute accepté cet hommage. Tetsuya Harada s’opposerait en tout cas à ce que ce dernier ait un virage à Buenos Aires, après cette attaque très controversée portée deux ans plus tard en 250cc !

Quoi qu’il en soit, si vous vous voyez honoré d’un virage, faites en sorte de bien choisir… C’est pas Jorge Lorenzo qui dira le contraire, lui qui s’était fait bousculer trois jours plus tard dans sa propre courbe, par le petit nouveau de l’époque… Marc Márquez ! Les deux hommes, aujourd’hui coéquipiers, jouaient alors la deuxième place.

Je me demande si les organisateurs du prochain Grand Prix au Mans, ont déjà en tête de renommer en l’honneur de Fabio Quartararo, devenu ce week-end le plus jeune poleman de l’histoire en catégorie reine. Il semblait si à l’aise en course, le podium était à portée de main. Tous ses espoirs se seront finalement envolés à cause d’un problème mécanique. Mais je suis certain qu’il recevra de tels honneurs un jour ou l’autre !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés