Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Dovizioso, une régularité qui paie !

L'Italien, désormais deuxième du Championnat, réalise son meilleur début de saison et arrivent des tracés où les Ducati sont redoutables...

87 : C’est le nombre de points inscrit par Andrea Dovizioso (Ducati Team) après ce Shark Helmets Grand Prix de France. À titre de comparaison, l’Italien n’en possédait que 46 la saison passée au même stade, 54 en 2017… Et ce bilan comptable a ses répercussions au Championnat, puisqu’il grimpe en deuxième position, à seulement huit longueurs de Marc Márquez (Repsol Honda Team). Ces deux dernières années, le représentant du team Ducati ne pointait alors qu’aux neuvième et sixième rangs !

À vrai dire, le transalpin se montre bien plus régulier depuis le lancement de cette campagne 2019 : premier à Losail, troisième à Termas, quatrième à Austin et à Jerez, ce dernier repartait cette fois du Mans avec deuxième place ; son meilleur résultat au guidon d’une Desmosedici dans la Sarthe. Sur la fin, Andrea Dovizioso a tout de même été exposé au retour de Danilo Petrucci (Ducati Team), mais son coéquipier était bel et bien conscient de l’enjeu…

Support for this video player will be discontinued soon.

Ducati : une bataille amicale entre Dovi et Petrux au Mans

« Sur la fin, je suis parvenu à effectuer la jonction sur Andrea, raconte Danilo Petrucci. Nous avons eu une belle bagarre. J’ai tout tenté mais il était un peu plus fort à la réaccélération et puis je ne voulais surtout pas commettre une bêtise avec mon coéquipier, qui est également un ami. Oui, je m’imaginais le visage de mon team manager, mais j’ai surtout un énorme respect pour lui. Je sais qu’il se bat pour le Championnat, moi pour un Top 5. Je ne voulais absolument pas ruiner cette course, pour qu’on puisse finir tous les deux sur le podium, ce que nous avons réussi à faire. Je suis donc ravi ! »

Ce travail d’équipe porte donc ses fruits, mais Andrea Dovizioso ne se disait pas totalement satisfait par sa prestation du week-end.

« Cette deuxième place n’est pas un si mauvais résultat au final, compte tenu des conditions. Et puis le Championnat reste ouvert, reconnaît-il. Après nous avons eu la confirmation durant cette course qu’il nous fallait quelque chose de plus pour être en mesure de rivaliser face à Marc. Nous ne sommes pas très loin, mais ça n’est pas suffisant… »

Andrea Dovizioso arrive malgré tout sur deux tracés réputés ultra favorables à la marque de Bologne : Mugello et Montmeló. Ces deux dernières années, Ducati y avait triomphé, alors gare au natif de Forlimpopoli.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.