Achat de billets
Achat VidéoPass
News
8 jours ago
By motogp.com

Montmeló ou l’art du pilotage !

Le MotoGP™ débarque en périphérie de Barcelone pour la septième épreuve du calendrier.

Du Parc Güell à la Sagrada Familia, en passant par la Casa Batlló ou encore la Casa Vicens : Barcelone est une ville véritablement imprégnée par le style de ce célèbre architecte Antoni Gaudí. Non loin de là, le public s’apprête à admirer une toute forme d’art, celle du pilotage, avec ce Grand Prix Monster Energy de Catalogne, disputé depuis 1995 sur la piste de Montmeló.

Support for this video player will be discontinued soon.

Le MotoGP™, une forme d'art

Support for this video player will be discontinued soon.

Catalunya 2014 - MotoGP - RACE - Highlights

Une épreuve chère à Marc Márquez (Repsol Honda Team), puisque le n°93 y court à domicile. Alors forcément ce dernier se verrait bien triompher devant son public, pour la même occasion accentuer son avance au classement général ! Mais sur le papier, la partie est loin d’être gagnée. Malgré ses huit podiums, le natif de Cervera n’y a en effet gagné qu’une seule fois en MotoGP™, c’était en 2014…

Force est de constater également que depuis deux ans, Ducati a la main mise sur ce tracé. Au Mugello, la firme de Bologne est déjà parvenue à effectuer la passe de trois et le clan des rouges entend bien récidiver pour ce septième rendez-vous de l’année. Le constructeur de Bologne peut bien évidemment compter sur son fer de lance Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati) et pour le vainqueur de l’édition 2017, désormais pointé à 12 longueurs de son adversaire, pas question de perdre plus de terrain !

Mais l’Italien n’est désormais plus le seul représentant de la marque à pouvoir rivaliser avec les cadors ; Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati) en a fait la démonstration sur ses terres toscanes en allant s’imposer 43 petits millièmes devant le Champion du Monde. Après 124 départs, le transalpin ouvrait ainsi son compteur.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Jour de gloire pour Petrucci !

Intercalés entre les deux hommes, on retrouve Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), alias le roi des remontées. L’Espagnol s’était une fois de plus mal qualifié au Mugello, mais ce dernier aura su faire la différence en course, pour terminer au pied du podium… et tout comme Marc Márquez, le pilote ibérique aura à cœur de briller devant les siens, même si Suzuki n’a jamais inscrit le moindre Top 3 sur cette piste, ou du moins sous l’ère MotoGP™. En 2017, le Catalan y était blessé et un an plus tard, il y avait signé un résultat blanc.

Support for this video player will be discontinued soon.

Vidéo gratuite : Désastre pour Rossi...

Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), repoussé au cinquième rang, a pour sa part soif de revanche. À vrai dire, le Docteur aura vécu un week-end cauchemardesque en Italie, avec tout d’abord cette 18e place en qualifications, puis cette excursion hors-piste après seulement cinq tours et pour terminer cette chute, qui mettait fin à tout espoir.

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi vs Lorenzo: Re-live the last 3 laps

Ceci étant, Montmeló pourrait être un bon endroit pour se relancer, sachant que ce circuit lui a souvent réussi par le passé. Valentino Rossi reste d’ailleurs le pilote qui s’y est le plus imposé, avec dix succès à son actif, dont sept en catégorie reine. Tout le monde se souviendra notamment de cette fameuse attaquée portée par le transalpin dans le dernier virage sur son coéquipier de l’époque Jorge Lorenzo.

Derrière, avec la chute de Jack Miller (Pramac Racing), un wagon s’est en quelque sorte formé. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) possède du reste le même nombre de points que l’Australien. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), qui a récemment signé le meilleur résultat d’un japonais sur ces sept dernières années, sont eux aussi à égalité parfaite.

Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui a grandi à quelques encablures du tracé, complète le Top 10 provisoire. Et cette course sera tout aussi importante pour son frère Aleix (Aprilia Racing Team Gresini). Même chose pour Tito Rabat (Reale Avintia Racing), quelque peu en retrait depuis le début d’année.

Côté Français, Fabio Quartararo s’est récemment fait opérer du syndrome des loges au niveau de l’avant-bras droit, mais le Niçois devrait être en mesure de participer à cette manche, qu’il avait remportée la saison passée en Moto2™. C’est en tout cas sa volontée. Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) y espère quant à lui un déclic.

Alors soyez au rendez-vous pour cette septième épreuve du calendrier, ce dimanche à 14h.

Pour ne rien rater de cette saison et profiter de tout notre contenu vidéos, rejoignez-nous en vous abonnant dès à présent au VidéoPass MotoGP™.

Recommandés