Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 heures ago
By motogp.com

Ne jamais enterrer Ducati en Catalogne...

La marque italienne y a triomphé ses deux dernières années et ses pilotes Dovizioso et Petrucci seront cinquième et septième sur la grille.

Si Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) et Marc Márquez (Honda Repsol Team) étaient inatteignables en qualifications, Ducati peut se satisfaire de sa journée du samedi. Parti septième en 2017, Andrea Dovizioso (Ducati) avait brigué la victoire. Demain, il partira cinquième sur le circuit de Barcelona-Catalunya, mais reste prudent quant à ses chances.

« Le feeling était bon en qualifications, je suis content, on est en seconde ligne. Pour la course, je ne sais pas quoi espérer, ce qui est sûr c’est qu’on est dans le groupe de tête et que l’on a une chance de se battre pour la victoire ou le podium. Mais c’est difficile d’analyser et comprendre le niveau de nos adversaires, car l’adhérence était assez précaire ce week-end. On roule à une seconde des chronos de l'an passé et tout le monde semble à la lutte. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Q2 du MotoGP™ - Montmeló : Et la pole revient à...

L’Italien devrait pourtant se rappeler que Ducati a remporté les deux dernières éditions catalanes en plus du Mugello, bien qu’il affiche son favori pour dimanche.

« Je constate que Rins a un rythme élevé, mis à part lui, tout le monde cherche un peu ses marques, essaie des pneus différents... C'est assez étrange. Mais je pense qu’en course nous aurons des conditions totalement différentes. Il ne faut donc pas trop réfléchir et être parés à toute situation. »

De son côté, Danilo Petrucci est encore plus attendu au tournant, suite à ce succès décroché en Italie. Justement comment vit-il ça ?

« Je suis plutôt détendu vis-à-vis de tout ça. Nous avons eu une bonne coupure entre le Mugello et Barcelone, alors je me sens prêt. Ce qui est sûr, c'est que demain sera une course étrange et que l’on a nos chances, mais pas sûr que l’on puisse lutter pour la victoire. Tout dépendra de la façon dont nous gérons les pneus. »

Tout comme son coéquipier, « Petrux » reste prudent. S’il n’a pas fait mieux que huitième à Montmeló, la piste est historique pour Ducati, où Loris Capirossi avait signé la première victoire du team en 2003. En Q2, l’Italien n’a pas eu beaucoup de chances, entre une chute et un blocage.

« Étrange oui. En revenant aux stands, j’ai ralenti au virage 5 et j’ai chuté. Je ne sais pas pourquoi, la moto n'avait pas d'angle... c’était vraiment bizarre. J’ai détruit l’aileron gauche de ma moto, heureusement j’ai pu rejoindre les stands et changer de machine. Mais j'étais un peu moins rapide avec la deuxième moto. Malgré tout, je me suis donné au maximum et puis dans le dernier tour lancé, Fabio et moi avons trouvé Maverick au milieu du virage. »

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) sera d'ailleurs sanctionné de trois places sur la grille, ce qui permet à Andrea Dovizioso de partir cinquième ; tandis que Danilo Petrucci conserve sa septième position.

Vivez l’intégralité de la saison en Direct & On Demand avec le VidéoPass MotoGP™, ainsi que toutes les interviews exclusives et courses historiques.

Recommandés