Achat de billets
Achat VidéoPass
News
11 jours ago
By motogp.com

Smith, un podium dans une catégorie supplémentaire !

L’Anglais, qui avait déjà empoché des podiums en 125cc, Moto2™ et MotoGP™, s’est classé deuxième de cette toute première course MotoE™.

Bradley Smith mène deux programmes de front cette année, puisqu’en plus de ses fonctions de pilote essayeur auprès de l’Aprilia Racing Team Gresini, ce dernier officie également pour le compte du One Energy Racing en MotoE™. La toute première course avait justement lieu ce week-end au Sachsenring : une course, certes écourtée à deux tours du but en raison de cet airfence abîmé dans cette chute de Lorenzo Savadori (Trentino Gresini MotoE), qui nous aura tout de même offert de mémorables passes d’armes malgré les conditions mixtes.

Le Britannique, auteur du septième temps de la E-Pole, aura en tout cas parfaitement réussi son entrée, au sens propre comme au sens figuré. Rien qu’au départ, ce dernier gagnait en effet l’équivalent de six positions pour venir se hisser aux commandes, qu’il conservera un bon moment avant de s’incliner face à Niki Tuuli (Ajo MotoE).

« Pour être honnête j’étais assez déçu par ma position en E-Pole, mais je savais que je pouvais faire quelque chose en course et notamment au départ car je savais, à la différence de mes adversaires, le comportement des Michelin dans ces conditions mixtes. C’était franchement sympa de pouvoir mener la course. J’ai senti que ces deux jours de roulage à Valence m’avaient manqué car sur certaines portions ils étaient très rapides. J’ai beaucoup appris sur cette courte course, même si je dois encore progresser. Mais dans l’ensemble, je suis content. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Le premier podium MotoE™ s'exprime au micro

Tout compte fait récompensé d’une deuxième place à quatre dixièmes près, l’Anglais rejoignait néanmoins un cercle assez fermé : celui des pilotes ayant grimpé sur le podium dans au moins quatre catégories, tout comme un certain Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) par exemple, qui a inscrit des Tops 3 en 125cc, 250cc, 500cc et MotoGP™.

Souvenez-vous, c’était en 2007 : Bradley Smith, qui disputait alors sa deuxième saison dans le cadre des 125cc, ralliait l’arrivée du GP de France au troisième rang. Le Britannique inscrivait alors son tout premier podium. D’autres suivront en 2008, avant ce premier succès à Jerez lors de la campagne 2009, qu’il terminait en tant que dauphin de Julián Simón.

Fin 2010, Bradley Smith quitte la catégorie 125cc sur une victoire à Valence après avoir inscrit cinq nouveaux Tops 3. En 2011, le n°38 empochera cette fois trois podiums en Moto2™, le premier d’entre eux ayant eu lieu devant son public de Silverestone. Deux ans plus tard, le voici promu en MotoGP™ sur la M1 du team Tech3, qu’il hissera sur le podium en 2014, lors du GP d’Australie avec cette troisième place et en 2015, lors du GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini disputé sous la pluie. Bradley Smith y avait fait le pari de ne pas rentrer au box pour changer de pneus.

Outre Valentino Rossi, Maverick Viñales est aussi un des pilotes de la grille actuelle, qui a eu le privilège dans quatre catégories : en 125cc, Moto3™, Moto2™ et MotoGP™.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

Course MotoE™ - Sachsenring : La saison est lancée !