Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By Marca.com

Dovizioso : « Tout reste ouvert au Championnat ! »

Andrea Dovizioso fait un point à la mi-saison en compagnie de Marca. Márquez, Lorenzo, le Championnat… : tels sont les thèmes abordés !

Andrea Dovizioso (Ducati Team) a accordé une interview au site espagnol Marca, en amont de cette deuxième partie de saison. L’Italien, actuellement pointé à 77 unités de Marc Márquez (Repsol Honda Team), y aborde différents thèmes et notamment celui-ci de son coéquipier…

Ces erreurs commises en début d’année : « Au Mans, j’étais un peu trop à ‘la cool’. J’ai commis une petite erreur, mais je n’y ai pas trop prêté attention et ça a eu de grosses conséquences. Mais si j’étais aussi relax, c’est parce que j’étais confiant quant à mon rythme. À Barcelone, c’est différent. J’ai trop forcé, alors que nous n’étions pas à 100%. Je l’ai très mal joué. Quant à Jerez, ce n’était malheureusement pas de ma faute. »

VIDEO GRATUITE : Accrochage entre Dovi, Pedrosa et Lorenzo

Sa situation actuelle au Championnat : « Tout reste ouvert, même si Marc s’est détaché au Championnat, car la réalité n’est jamais ce qu’elle semble être. »

Sa mentalité : « Être lucide dans les moments complexes, pour moi ce n’est pas si difficile. Vous pouvez toujours prendre la bonne décision, il n’y a pas de grand stress. »

Ces huées poussées après la chute de Márquez au Mugello : « C’est horrible, et encore le mot est faible. Je ne comprends pas les gens qui réagissent de cette façon, que ça soit en public ou dans la sphère privée. Avoir une préférence, supporter un pilote : oui et c’est pour cette raison que le sport existe ! Mais comment peut-on se réjouir du malheur d’un autre ? »

Son coéquipier : « J’ai toujours le même avis le concernant {Andrea Dovizioso avait déclaré que la façon de travailler de Jorge Lorenzo n’était pas adapté à Ducati}. Décrocher deux victoires ne résout pas un problème rencontré depuis un an et demi. Vous le voyez comme vous voulez, mais Jorge n’a pas été signé pour gagner deux courses. Par conséquent, mon avis reste le même. »