Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By MOTO.IT

Viñales : « Miller devrait en surprendre plus d’un !»

Dans un entretien à moto.it, le Catalan prédit en effet un Jack Miller redoutable en 2021.

Tags MotoGP, 2021

Cette saison 2021 s’annonce plus ouverte que jamais, d’autant plus qu’ils sont plusieurs à avoir été promus au sein d’équipes officielles. Parmi ces pilotes figure notamment un certain Jack Miller (Ducati Team) dont il faudra véritablement se méfier : c’est en tout cas l’avis de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). Récemment interrogé par le site moto.it, le Catalan insistait par ailleurs sur les performances enregistrées par le n°43 en fin de saison et plus particulièrement sur ses deux podiums.

« Je pense que Ducati seront ceux qui nous donneront le plus de fil à retordre, affirme-t-il. Quand que je me retrouve en bagarre avec eux, à chaque fois j’ai du mal à les dépasser. Je pense que Jack devrait en surprendre plus d’un cette année. »

Dans cette interview, le pilote ibérique aborde également ses frustrations de l’année passée… « Le principal problème venait du moteur. Après les quelques ennuis connus sur les premières courses, on a dû considérablement réduire sa puissance, alors qu’on était jusqu’alors assez compétitifs, explique-t-il. On aurait pu se battre pour des victoire ou ne serait-ce des podiums. Mais au lieu de ça, on s’est retrouvé avec deux moteurs pour 14 courses. Dès lors, c’était vraiment compliqué de rivaliser. »

Le bilan 2020 des marques : Yamaha

Toujours est-il qu’à compter de 2021, Maverick Viñales aura un nouveau coéquipier en la personne de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; lequel héritant du guidon autrefois occupé par Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) désormais parti chez Petronas Yamaha SRT.

« Je suis très heureux. On a passé pas mal de temps ensemble cette année, d’ailleurs on s’entend plutôt bien. Étant de la même génération, on partage beaucoup de choses en commun et je pense que ça sera également positif pour Yamaha, déclare-t-il. On rencontrait les mêmes problèmes par le passé. C’est trop tôt pour dire si on se retrouvera dans la même situation, si on avancera dans la même direction pour ce qui est du développement. Je crois qu’il s’agit du problème de Yamaha. Nous pilotes, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose, hormis de tirer le meilleur profit du matériel qui est mis à notre disposition. »

L’intégralité de cet entretien est à retrouver ICI.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés