Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By Autohebdo

Fabio ? « La progression logique d’un mec doué et motivé »

C’est ce que pense son agent Éric Mahé, interrogé par le magazine Autohebdo.

Éric Mahé, agent de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a récemment accordé une interview au magazine Autohebdo, où il revient pour commencer sur la fabuleuse campagne de son poulain, en route vers sa toute première couronne mondiale : une consécration qui ne semble pas trop l’étonner. « Pour comprendre son potentiel, il faut se baser sur 2019 et non sur 2020. Or dès sa première année, il se battait face à Marc Márquez (Repsol Honda Team) au guidon d’une moto spec-B, » rappelle-t-il.

La saison 2020 fut en effet plus compliquée sur la fin avec, à l’origine du problème, un package aux performances limitées, qui lui aura fait perdre son sang-froid plus d’une fois. Mais en l’espace d’un an, ‘El Diablo’ a su gagner en maturité pour s’affirmer comme le véritable leader de cette catégorie. « C’est la combinaison de deux éléments, explique son représentant. Il est moins en délicatesse avec son package, donc tout naturellement moins énervé. Et, étant donné qu’il a tiré les enseignements de 2020, il a progressé dans la gestion des difficultés. Ce n’est plus le Fabio de 21 ans, mais celui qui en a désormais 22 […] Il n’y a pas eu de nouveau Fabio, il n’y a rien de magique. C’est la progression logique d’un mec doué et motivé ! »

Éric Mahé s’attendait aussi à ce que Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), actuellement pointé à 52 longueurs du Niçois, leur donne du fil à retordre. « Dans mon listing de candidats, j’avais mis Marc, Fabio et Pecco. L’an dernier, il a montré qu’il avait le talent, sauf qu’il a également eu un peu de mal à mettre tout bout à bout. Quand je parle de talent, je veux dire don naturel, je ne fais pas référence à l’agressivité ou la psychologie, mais juste à l’habilité à piloter une moto le plus vite possible, » précise-t-il.

Rien n'est clair quant à 2023 Eric Mahé

Enfin si l’avenir de Fabio Quartararo est lié à Yamaha pour 2022, son manager n’écarte pas la possibilité d’un transfert, si cela s’avérait nécessaire. Néanmoins, il est encore trop tôt pour aborder un tel sujet. « Pour le moment, rien n’est clair quant à 2023, Fabio ira là où c’est le mieux pour lui, indique-t-il. Bien évidemment, Fabio est content de ses performances, mais il faut les décortiquer, car elles sont plutôt à mettre au crédit de Fabio que de son package. La tendance veut qu’on signe un an, voire un an et demi en avance. S’il y a des perspectives claires, alors il faut y aller. Mais la stratégie principale est de ne jamais se précipiter, donc on verra ce qui se passe. Nous avons été contactés par 2.5 teams : deux vraies approches et une autre l’air de rien… On évaluera cela en temps voulu avec sérénité. Fabio est jeune, il a l’avenir devant lui. »

Pour consulter l’intégralité de cet entretien, c’est par ici.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.