Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 jours ago
By BT Sport

Tardozzi : « Ils nous rendent la tâche difficile »

Comme le reconnaissait le team manager au micro de BT Sport, départager Enea Bastianini et Jorge Martín ne va pas être une mince affaire.

Chez Ducati, le combat continue pour savoir qui d’Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP™) ou Jorge Martín (Prima Pramac Racing), respectivement quatrième et 11e au classement général, sera le coéquipier de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) au sein du team officiel.

Certes, le n°23 s’est illustré à trois reprises, contrairement au Madrilène, auteur de deux podiums, il n’empêche que depuis le Mugello, ce dernier avait toujours fait mieux que son adversaire. La marque de Bologne s’est donc donnée jusqu’à Misano pour trancher. Mais les départager pourrait s’avérer plus compliqué que prévu… Ce week-end en est le parfait exemple.

Qualifié neuvième, juste derrière l’Italien, Jorge Martín aura rapidement su se frayer un passage. À l’inverse, Enea Bastianini aura mis plus longtemps à trouver ses marques sur cette Desmosedici délestée d’une ailette dans un accrochage au départ avec Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team). Repoussé au 11e rang et contraint de compenser, le transalpin nous offrait malgré tout une splendide remontée, pour déloger son rival de la quatrième position, à seulement trois virages de la fin. Résultat, seulement un dixième les séparait sur la ligne.

« Ils rendent notre décision très difficile, reconnaissait le team manager Davide Tardozzi au micro de BT Sport après course. Après, qu’ils aillent chez Pramac ou dans le team officiel, tous deux recevront d’une façon ou d’une autre le même traitement, comme c’est le cas actuellement, même si Enea a la moto de l’an passé. C’est juste une question de couleurs. »

« Entre l’Autriche et Misano, on annoncera nos pilotes, » promettait-il.

Conscients de jouer leur avenir sur ces deux courses, l’idée n’était pas tant de battre l’autre, mais avant tout de terminer le plus haut possible dans la hiérarchie. En attendant, seule certitude : Enea Bastianini changera d’équipe, puisque rappelons-le, Alex Márquez (LCR Honda Castrol) a signé pour prendre sa place. « Je suis excité car il s’agira d’une nouvelle aventure. Mais pour l’heure, restons concentrés sur ce Championnat ! »

Internautes, vous pouvez quant à vous revisionner la première partie de notre MotoGP™ Stories consacré à cette lutte en interne, juste ICI. Sachez qu’un second volet est en préparation.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés