Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By Yamaha Motor France

Rivalité, saisons 2020… et 2021 : Quartararo se confie !

Le Français a accordé une interview à Yamaha Motor France ce samedi où il aborde tous ces sujets.

Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) et Christophe Guyot - patron du GMT94 en WorldSSP – investissaient le compte Instagram de Yamaha Motor France, ce samedi pour une série de questions, autour de son arrivée fracassante en MotoGP™, sur la façon dont il aura dû gérer cette soudaine notoriété… et puis bien évidemment sur sa signature au sein du team officiel Yamaha, où il prendra la place de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP).

« Ça me donne des frissons rien que d’en parler, avouait-il. Déjà que je n’aurais jamais imaginé rouler avec lui, étant donné la différence d’âge. J’espère malgré tout qu’il continuera en 2021, car c’est toujours exceptionnel de pouvoir partager la piste avec son idole […] La passation ? On en a pas encore parlé, puisqu’on a eu des présentations séparées cette année. Mais de ce que j’ai lu dans les interviews, il avait l’air plutôt ‘content’ pour moi, car il sait que je ne lui ai pas volé cette place, je pense l’avoir méritée. On en parlera sûrement la prochaine fois qu’on se verra. »

À propos de 2021, le Niçois émettait d’ailleurs le désir de conserver son équipe technique. « C’est un peu trop tôt pour évoquer ça, même si c’est effectivement quelque chose que j’aimerais, car on a fait du super bon boulot en 2019. Et puis de suite, j’ai ressenti une très bonne ambiance dans le team, ils ont su me mettre à l’aise, expliquait-il. Mais la première des choses à faire, c’est se concentrer sur 2020 ! »

Voir cette publication sur Instagram

Miss you ❤️

Une publication partagée par Fabio Quartararo ???????? (@fabioquartararo20) le

Et le Français ne perd pas de vue ses objectifs, à savoir battre Marc Márquez (Repsol Honda Team). « Il a gagné six titres en sept ans, forcément c’est le favori, reconnaissait-il. Mais l’année dernière, en fin de saison, j’ai senti que j’avais nettement gagné en confiance. Après j’étais aussi trop concentré sur les essais, je voulais à tout prix dominer toutes les séances, alors que ce qui importe au final c’est le rythme en course. Du coup, j’ai décidé de revoir un peu ma méthode de travail dès les premiers Tests. Ça s’est d’ailleurs plutôt bien passé et je pense qu’à l’avenir ça se convertira en un point fort, sans compter que Yamaha a fait une très bonne moto, que j’ai plus d’expérience… Je suis convaincu qu’on sera là pour lui tenir tête […] En attendant, je ne ressens aucune pression. Il faut surtout garder les pieds sur terre car je pense que c’est justement comme ça qu’on est parvenus à d’aussi bons résultats en 2019 ! »

Certes, au vu du contexte actuel, le Championnat est pour le moment en stand-by, mais le tricolore ne doute pas un seul instant qu’il y aura des courses cette année. « Je pense que Carmelo Ezpeleta et toute son équipe font un job incroyable ! Après, c’est aussi important de respecter les règles pour ne surtout pas propager ce virus, indiquait-il. Mais je suis confiant et je travaille encore plus que d’habitude pour être prêt quand ça reprendra. »

« C’est sûr que quand on court devant 100 000 spectateurs comme à Jerez par exemple, ça donne des frissons, ajoutait-il - quant à la possibilité de disputer des courses à huis clos. Il faudra s’imaginer toutes ces personnes en train de crier devant leur télé. Mais notre objectif c’est de rouler et si c’est la seule possibilité de le faire… Mais j’espère qu’on pourra voir nos fans le plus tôt possible, bien sûr quand les conditions le permettront ! »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.