Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 jours ago
By Sky Sport MotoGP HD

Zarco : « Un rêve que je garde dans un coin de ma tête… »

Le Français a toujours espoir de récupérer la place d’Andrea Dovizioso chez Ducati, même si tout dépendra de la décision de l’Italien.

Il y a un mois de ça, Ducati nous apprenait que Jack Miller (Pramac Racing) serait promu au sein de son team officiel à compter de la saison 2021. Pour ce qui est du deuxième pilote en revanche, le mystère demeure toujours, même si Simone Battistella – agent d’Andrea Dovizioso (Ducati Team) –  a précisé que les discussions étaient en cours et que l’objectif était de trouver un accord avant la reprise du Championnat ; Luigi Dall’Igna, Directeur Général de Ducati Corse, évoquant dans une récente interview des motifs économiques comme la principale raison de ce retard pris.

Johann Zarco (Reale Avintia Team) garde malgré tout un léger espoir de récupérer cette place, comme il l’a déclaré ce mercredi au micro de Sky Sport, en marge des essais privés. « L’unique guidon qui reste au sein du team officiel, c’est celui d’Andrea Dovizioso. Mais je crois que Ducati ne peut pas s’en passer, car il est capable de les hisser sur le podium à presque toutes les courses. Malgré tout, c’est un rêve que je garde dans un coin de ma tête, reconnaît-il. Sait-on jamais, si je débute vraiment bien ma saison, si je retrouve cette confiance dont un pilote a besoin, peut-être qu’il y aurait un moyen d’en hériter… enfin si Andrea décide bien sûr de ne pas poursuivre. »

En tout cas une chose est sûre, le Français veut rester dans le clan Ducati, tout en disposant du meilleur matériel. Et à défaut qu’une moto se libère chez les rouges, il y aurait peut-être une autre possibilité pour le n°5.

« Je ne sais pas encore ce qu’Avintia souhaite faire, mais si je veux voir une avancée au niveau du package, Pramac pourrait être une option. Ils ont la moto du même millésime, comme le team officiel. Alors pourquoi pas ne pas récupérer la place de Jack, en conservant mon staff technique avec Marco Rigamonti, qui m’accompagne depuis cette année ? Si nous parvenons à faire du bon travail, nous pourrions peut-être y aller ensemble. Ça serait la chose la plus logique, après j’ai aussi besoin de la mériter. Il va falloir patienter quelques courses pour mieux cerner la situation, » conclut-il.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.