Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By Cycle News

J. Roberts : Briller en Moto2™ avant de rejoindre le MotoGP™

Tel est l’objectif affiché par le Californien auprès de la Gazzetta dello Sport.

Joe Roberts (American Racing Team), classé septième de sa troisième saison en Moto2™, figurait sur la liste des pilotes situés dans le viseur d’Aprilia pour 2021. Massimo Rivola ne s’en était d’ailleurs pas caché au micro de Simon Crafar durant le GP du Portugal.

À vrai dire, la firme de Noale venait d’apprendre l’alourdissement de la peine infligée à son titulaire Andrea Iannone, à qui elle avait voulu jusque-là rester fidèle. Andrea Dovizioso (Ducati Team) ayant décidé de s’accorder une année sabbatique et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) ayant fait le choix de retrouver le clan Yamaha en qualité de pilote essayeur, le constructeur italien s’était ainsi tourné vers la jeunesse. Malheureusement les négociations entamées que ça soit auprès de Marco Bezzecchi (Sky Racing Team VR46) et du Californien n’auront pas abouti.

Interrogé par le quotidien Gazzetta dello Sport en Italie, l’Américain a expliqué pourquoi il avait décliné cette offre et préféré rester en Moto2™, au sein du team Italtrans Racing.

« Cet appel d’Aprilia m’a vraiment touché. Je sais que j’aurais été rapide, mais je veux gagner et je pense que je suis désormais au bon endroit pour le faire, confie le n°16 - qui récupère le guidon laissé vacant par le départ du Champion en titre Enea Bastianini. J’aime l’atmosphère chaleureuse qui y règne et je ne veux pas monter en MotoGP™ juste pour ma nationalité, mais parce que je le mérite. »  

Finalement, Aprilia se résolvait à conserver ses pilotes Bradley Smith et Lorenzo Savadori ; la marque de Noale précisant qu’elle trancherait entre les deux à l’issue des tests hivernaux.

En attendant, un autre Américain substituera à Joe Roberts chez American Racing Team en la personne de Cameron Beaubier.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.