Achat de billets
Achat VidéoPass
News
2 jours ago
By Canal+

Quartararo : « Partager ce podium avec Rossi, un rêve ! »

Le Niçois, invité de l’émission Clique ce dimanche sur Canal+, est revenu sur certains moments forts sa jeune carrière.

Tags MotoGP, 2021

L’équipe de Clique, emmenée par Mouloud Achour, accueillait ce dimanche un certain Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP). Entre ces chroniques, au cours desquelles Pauline Clavière, Clément Viktorovitch et Karim Jemili ont parcouru divers sujets d’actualité, le public aura eu l’occasion de faire plus ample connaissance avec notre Niçois, promu cette année au sein du team officiel Yamaha.

Tête-à-tête avec Quartararo dans Clique sur Canal+

‘El Diablo’ s’est d’ailleurs récemment rendu au QG de l’équipe en Italie ; une visite brièvement évoquée, qui lui aura notamment permis de voir en vrai cette fameuse M1 2005, dont il avait rêvé étant enfant : « C’est la première moto dont je me souviens. C’est à ce moment précis que je me suis dit ‘je veux devenir pilote’, » souffle-t-il. Quelque part, le Français suit ainsi les traces de son idole Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), avec qui il a pu d’ores et déjà partager un podium à Jerez, un incroyable souvenir… « Ça fait tellement plaisir quand il vient te féliciter pour ce second succès. Si on m’avait dit ça il y a quelques années, je n’y aurais pas cru, » confesse-t-il.

Il s’agissait à vrai dire de sa seconde victoire en catégorie reine. La première s’était produite une semaine plus tôt, sur cette même piste de Jerez : un Grand Prix, qui l’accompagnera toute sa vie, au point qu’il a souhaité en faire un tatouage ! « Le fait de gagner dès l’ouverture du Championnat m’a libéré, explique-t-il. C’était un moment exceptionnel, que j’attendais depuis tout petit ! Et puis c’était énormément d’émotions dans le sens où aucun Français n’avait triomphé depuis plus de 20 ans […] Au fond de moi, je savais que ça allait arriver un jour, vu la façon dont je travaillais. Mais il y a trois ans, j’avais connu des moments tellement compliqués… Sur le coup, on repense à tous ces sacrifices faits durant sa jeunesse pour en arriver là, aux milliers de km parcourus avec mon père entre Nice et l’Espagne, quand je dormais à même le sol dans le camion pendant que lui conduisait. Ce sont les images qui viennent spontanément à l’esprit ! »

Justement en plateau, le n°20 aborde plusieurs fois le sujet de son enfance, quand il fait le choix de partir en Espagne pour vivre à fond sa passion, mais aussi les risques inhérents au métier comme les chutes. « Ça dépend de la manière et de la vitesse à laquelle on tombe. Après on essaie toujours de se protéger un maximum, sans compter que nos combinaisons et nos casques sont désormais beaucoup plus résistants… Oui, ça peut être dangereux, reconnaît le représentant du team Monster Energy Yamaha MotoGP – raison pour laquelle sa maman Martine ne regarde les courses qu’en différé. Mais si on ressent de la peur, alors on perd en performance ! »

Rien ne semble en tout cas arrêter Fabio Quartararo. Et lorsque Mouloud Achour lui demande où est-ce qu’il se verrait dans 10 ans, c’est tout naturellement qu’il lui répond ‘Champion du Monde en MotoGP™.’ Au cours de ce programme, le rookie de la saison 2019 s’est également prêté au jeu du ‘Dos à dos’ avec Catherine Ceylac, pour des questions plus personnelles, comme l’avait fait Pierre Gasly.

Pour visionner en replay cette émission, produite par Première fois Productions et Canal+, rendez-vous sur la plateforme MyCanal.

Recommandés