Achat de billets
Achat VidéoPass
News
2 jours ago
By La Gazzetta dello Sport

Huit Ducati en MotoGP™ ? « C'est possible » selon Tardozzi

Davide Tardozzi a confirmé les discussions de Ducati avec VR46 et Gresini mais aussi précisé que rien n’était fixé pour le moment.

Davide Tardozzi, le manager du Ducati Lenovo Team, a confirmé à La Gazzetta dello Sport que la marque de Bologne pourrait bien aligner un total de huit motos sur la grille MotoGP™ en 2022, dans le cas où Ducati décidérait d'équiper quatre teams, contre trois actuellement.

« Ducati est capable d’aligner huit motos et ça a été fait par le passé puisqu’il y a trois ans nous avions aussi le team Aspar, » a rappelé Tardozzi. « C’est possible mais ça ne veut pas dire que ça va se faire. »

« Aligner huit motos d’usine, ce serait un peu absurde, » a ajouté l’Italien au sujet du nombre de pilotes qui pourraient bénéficier du traitement ‘factory’, réservé cette année aux pilotes du team officiel, Jack Miller et Francesco Bagnaia, et à ceux de Pramac Racing, Johann Zarco et Jorge Martín. « Cette année, pour diverses raisons, nous avons fourni une moto d’usine à Jorge Martin, qui fait sa première année, mais un rookie n’a pas besoin d’une moto d’usine. On a besoin d’une moto d’usine quand on cherche le dernier dixième à gagner. Il faut d’abord avoir l’expérience. Je pense que quatre est le bon chiffre, mais Ducati a la capacité pour en aligner une de plus. »

« Que le team VR46 travaille avec Ducati ? Il n’est pas vrai qu’il ne manque qu’une signature, il y a encore beaucoup de détails à régler et il y a aussi d’autres constructeurs qui évaluent la situation et font leurs offres. Jusqu’ici il n’y a rien de signé mais nous discutons avec VR46 et Gresini. »

Tardozzi a aussi commenté la décision d’associer Miller et Bagnaia dans le team officiel de Ducati cette année. L’Australien est actuellement en état de grâce et a remporté les deux dernières courses, à Jerez et au Mans, tandis que Bagnaia ne s’est pas encore imposé mais, grâce à sa régularité et un total de trois podiums en cinq GP, occupe la seconde place du classement général, à un tout petit point du leader, Fabio Quartararo. 

« Je suis content de la relation qu’ils entretiennent, c’est positif pour le team mais aussi pour eux, » a affirmé Tardozzi. « Lorsque Jack est revenu au garage dimanche dernier, il a fêté sa victoire avec son équipe pendant un moment puis dès qu’il a aperçu Pecco, il est allé le prendre dans ses bras. Il y a beaucoup de respect entre eux et ce sera un véritable avantage pour nous. »

« L’an dernier, lorsque nous pensions à ce projet, on nous avait plus ou moins descendus. C’était aussi très difficile pour nous de nous séparer de pilotes avec qui nous avions travaillé durant huit ans dans le cas d’Andrea (Dovizioso) et six pour Danilo (Petrucci). C’était aussi un choix très difficile d’un point de vue personnel. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.