Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By Canal+ Sport

Bientôt l’heure du salto pour Zarco ?

Le Français, qui court toujours après sa première victoire en MotoGP™, était l’invité de Jules Deremble ce mercredi sur Twitch.

Ce mercredi, Canal+ Sport organisait son tout premier Direct sur Twitch, consacré au MotoGP™. À la présentation, Jules Deremble, qui accueillait toute une série d’invités : de Randy de Puniet à Sylvain Guintoli en passant par Louis Rossi, Michaël Rivoire, sans oublier Johann Zarco (Pramac Racing).

Le double Champion du Monde Moto2™ y revenait sur son début de saison, qu’il qualifiait d’extraordinaire. À vrai dire sa régularité se sera montré payante, dans la mesure où il pointe actuellement au second rang, juste derrière son compatriote Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) : sans doute les meilleures années du sport moto en France.

« Oui on est adversaires, mais si on joue le titre jusqu’au bout, de toute façon ça ne sera que génial car il faut se remémorer que ça n’a jamais existé en France, » fait-il remarquer.

Et l’entente est tout aussi bonne avec ses camarades de chez Ducati, qu’il domine d’ailleurs sur le plan mathématique. Ceci étant, ce détail lui importe peu.  

« Être premier pilote Ducati ? Je n’en fais pas une priorité, répond-t-il. Mais le fait de chasser Fabio te propulse à ce rang-là, ce qui est toujours appréciable. Dans ma position, l’objectif est de tout faire pour grappiller des points et devenir Champion du Monde. Au final, l’émulation est relativement saine entre Pecco, Jack et moi. »

Dans cet entretien, Johann Zarco nous livrait aussi son point de vue sur cet incident connu avec Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) à Assen, tout en évoquant sa relation avec Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP). Le Français nous délectait même d’un petit air de piano, spécialement adressé aux gamers.

Le représentant du team Pramac Racing va désormais pouvoir profiter de quelques semaines de vacances, avant deux courses au Red Bull Ring, qui devrait être favorable à sa Ducati.

« J’aborderai ces deux courses comme toutes les autres, en gardant une approche neutre. Même si la moto y possède un avantage, les choses ne s’annoncent pas facile pour autant. Mais en mettant tout à bout et en haussant mon niveau, comme je le souhaite, il y a moyen de décrocher cette première victoire, ce qui serait très bon pour le Championnat. Je vais bosser mon salto, » déclare-t-il avec humour.

L’intégralité de cette interview est à retrouver ici.

Recommandés