Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By Canal+ Sport

Quartararo : « Je commence doucement à réaliser… »

Reçu sur Canal+ Sport, le Niçois y confiait également son désir de conquérir d’autres titres… et de conserver son numéro 20 !

48 heures après avoir écrit l’histoire en devenant le premier Français Champion du Monde en catégorie reine, c’est un Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) à la voix cassée, que Lyes Houhou accueillait en visio, dans son émission Daily Sport : l’occasion de revenir ensemble sur ce dimanche dont il se souviendra très longtemps.

« Je commence doucement à réaliser… Ce qui s’est produit est juste extraordinaire et on a grandement fêté ça avec tout mon entourage. On a beaucoup chanté, on a beaucoup crié, mais c’était pour une bonne cause, indique-t-il, comme pour justifier cette aphonie passagère. Quoi qu’il en soit, ces images font toujours autant plaisir à voir, c’est quelque chose qui restera à tout jamais gravé dans ma mémoire ! »

Certes, ce sacre survenait suite à un concours de circonstances, puisque Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), seul pilote à pouvoir encore lui faire barrage, se faisait piéger en tête de l’épreuve, alors que Fabio Quartararo, auteur de ses pires qualifications, était lancé dans une folle remontée. Mais ce titre, le Niçois n’estime pas l’avoir volé. « C’est dommage de gagner le Championnat de cette façon. Cela dit, ça ne se joue pas que sur une course et en l’occurrence, j’ai fait une très belle année. Désolé pour lui, mais ce titre on le mérite, » affirme-t-il.

D’autant plus que cette couronne ne récompense pas uniquement sa campagne 2021. « Ce titre représente énormément de sacrifices, de travail. Il y a beaucoup d’efforts qui ont été faits pour en arriver là, » explique-t-il, tout en faisant référence au train de vie mené par ses parents durant son enfance.

Blessures, mauvais choix de carrière : ‘El Diablo’ revient aussi de tous ces moments difficiles traversés en mondial, avant ce retournement de situation courant 2018. « Je n’avais jamais mené de Championnat dans les catégories inférieures et là en trois saisons de MotoGP™, on remporte le graal : franchement je n’ai pas les mots, confesse-t-il. Aujourd’hui, je réalise que je n’ai pas fait tout ça pour rien. Comme quoi il ne faut jamais cesser de croire en soi ! »

Alors est-on en train d’entrer dans une ère Quartararo ? « Je l’espère ! En tout cas, on s’en donne les moyens avec mon entourage, sans qui je n’aurais pas été là. Maintenant que j’ai atteint ce sommet, je veux m’y maintenir le plus longtemps possible. Oui, je veux regagner ces prochaines années, répond-t-il. Cette saison, ça s’est très bien passé. Bien sûr, il va falloir rester concentré sur la suivante, car je serai beaucoup plus observé. Je me sens toutefois prêt à relever ce challenge, fort mentalement et physiquement. Je pense qu’on peut le refaire ! »

Et le tricolore, qui s’attend à retrouver Marc Márquez (Repsol Honda Team) dont il reconnaît avoir énormément appris en 2019, n’entend pas troquer son n°20 pour le n°1. « Je veux vraiment rester simple. Bien sûr ça serait cool pour le public, dans la mesure où ça fait longtemps que personne n’a opté pour ce numéro. Cependant le n°20, c’est le numéro avec lequel j’ai commencé et avec lequel je terminerai ma carrière, » déclare-t-il.

Quant au choix de l’équipe qui l’accompagnera au-delà de 2022, pour le moment tout reste ouvert : « Il faut savoir rester à l’écoute, mais c’est le rôle de mon manager, en qui j’ai 100% confiance. En attendant je me sens bien, on vient de gagner le Championnat donc profitons-en, » conclut-il.

Rendez-vous sur la plateforme MyCanal pour revoir l’intégralité de cet entretien avoisinant les 15 min.