Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By MARCA

Mir se voit-il poursuivre chez Suzuki ?

Le Majorquin aborde cette possibilité dans une récente interview donnée à Marca.

En 2021, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) remettait son titre en jeu. Hélas, le Majorquin n’aura pas été en mesure de faire le poids face au duo Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) - Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Le représentant du team Suzuki Ecstar devait en effet se contenter d’une troisième place au classement général, avec six podiums au compteur, soit un de moins comparé à 2020. À vrai dire, le natif de Palma n’aura cette fois pas décroché la moindre victoire.

Partant de ce constat, Kevin Schwantz avait d’ailleurs affirmé que le n°36 n’avait pas été au niveau de 2020 ; des propos sur lesquels l’Espagnol revient dans une récente interview accordée au site Marca. « Je ne suis pas d’accord. J’avais quasiment la même moto qu’en 2020 et j’ai été plus rapide sur chaque circuit. Joan Mir en lui-même a été meilleur. Le problème c’est que les autres ont grandement amélioré et que nous n’avons pas pu conserver ce rang désiré, » répond-t-il, tout en insistant sur les points forts de ses adversaires : la vitesse de pointe pour les Ducati et les qualifications pour les Yamaha.

Mais le pilote ibérique entend bien rectifier le tir en 2022, grâce à ce nouveau prototype devrait lui permettre de davantage solliciter le train avant, c’est en tout cas la direction prise par la marque d’Hamamatsu. Encore faut-il que Marc Márquez (Repsol Honda Team), Fabio Quartararo ou Francesco Bagnaia ne leur donnent pas trop du fil à retordre… et ça rien n’est moins sûr !

« Il ne faut jamais écarter Marc. En fait, je comptais sur lui dès cette année. Je n’ai aucun doute quant au fait qu’il sera un sérieux candidat pour le titre en 2022, indique-t-il. Il nous rendra la tâche difficile, tout comme Fabio, qui a remporté cette saison 2021 avec brio […] Concernant Ducati, on sait qu’ils sont toujours des précurseurs en matière d’innovations. »

Quant à une possibilité de renouvellement chez Suzuki, avant même que cette campagne 2022 débute, Joan Mir déclare :

« C’est important de tâter le terrain, de voir ce qu’on peut faire. Je fais confiance à Suzuki. Nous avons été sacrés en 2020 et cette année, nous avons pu jouer aux avant-postes, mais je pense que nous devons revendiquer ce titre. Je ne sais pas encore ce que je ferai. Cela dit, si je vois que nous avons les mêmes aspirations, je resterai. »

L’intégralité de cet entretien est à découvrir juste ICI.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés