Achat de billets
Achat VidéoPass
News
11 jours ago
By Sky Racing Team VR46

Bulega : « Je me sens prêt pour le Sachsenring »

Nicolò Bulega, sacré Champion CEV en 2015, fait un bilan de ses huit premières courses en Championnat du Monde Moto3™.

Support for this video player will be discontinued soon.

Bulega : "C'est une journée spéciale !"

Tout le monde garde en mémoire cette manœuvre de Niccolò Bulega dans le dernier virage du Grand Prix d’Espagne, lequel avait doublé Jorge Navarro et Francesco Bagnaia d’une traite pour s’adjuger la deuxième place et le tout premier podium de sa carrière. Après seulement huit épreuves, l’Italien a déjà eu l’occasion de prouver son énorme potentiel en course comme en qualifications. Le pilote du team SKY Racing VR46 avait décroché la pole position à Jerez, pour sa quatrième apparition en mondial. motogp.com a pu s’entretenir avec lui, en amont du Grand Prix GoPro Motorrad d’Allemagne.

Comment se sont passés les essais privés KTM à Misano ?
« Une vilaine chute, lundi en fin de matinée, ne m’a pas permis de profiter pleinement de ces deux jours d’essais. Je me suis fait mal au coude. Fort heureusement je ne me suis rien cassé, mais j’ai quelques contusions y compris au pied. J’ai repris la piste mardi matin pour poursuivre mon travail. Nous avons testé pas mal de choses. Les sensations sont plutôt positives, je me sens prêt pour le Sachsenring. »

À ce jour, ton meilleur résultat est une deuxième place décrochée à Jerez après un magnifique dépassement dans le dernier virage. Quels souvenirs en gardes-tu ?
« C’était un super week-end pour le team et moi. Décrocher une pole position et un podium pour ma quatrième course en mondial est quelque chose de juste incroyable. C’est une jolie récompense pour ma famille, pour la VR46 Academy et pour moi. Sans leur soutien, je ne serais jamais arrivé en Championnat du Monde. Brad Binder était vraiment un cran au-dessus : il gagne la course en partant dernier. J’étais en bagarre avec Francesco Bagnaia et Jorge Navarro pour le podium. Dans le dernier tour, j’ai tout donné. Je savais que j’avais une chance de passer dans le dernier virage. J’ai fermé les yeux, j’ai lâché les freins et c’est passé. »

Après le Grand Prix d’Allemagne, nous serons très exactement à la mi-saison. Quel regard portes-tu sur tes huit premières courses ?
« Ayant le statut de rookie, je n’ai couru que sur très peu de circuits figurant au calendrier. Je ne peux donc pas tirer de bilan positif de cette première partie de saison. J’ai signé ma première pole position et mon premier podium à Jerez. À Assen, je me suis de nouveau hissé en première ligne et j’ai eu l’occasion de figurer quelques fois au sein du Top 5. Disons que c’est un bon début quand même. »

Quels sont tes objectifs pour les neuf courses qui restent à disputer ?
« Le Sachsenring est une des pistes où je n’ai jamais couru. Comme pour les autres fois, je vais d’abord devoir me familiariser avec les trajectoires vendredi, pour gagner en confiance. Mais je me sens à l’aise avec la KTM donc je suis optimiste. Si nous travaillons correctement durant les essais, nous pourrons jouer aux avant-postes en course. »

Et en 2017 ?
« J’ai déjà prolongé de deux saisons avec le team SKY Racing VR46 à Assen et j’en suis vraiment content. Je me sens bien dans le team, c’est comme une famille. L’an prochain j’évoluerai en Moto3™ et je ne serai que plus fort avec une année d’expérience à mon actif. »