Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

Les tops et les flops à la mi-saison : Moto2™

motogp.com fait le bilan à la mi-saison des pilotes qui ont marqué ou perdu le plus de points par rapport à 2015.

Tags Moto2, 2016

Les pilotes en progrès

Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia) avait été l’une des révélations de la catégorie Moto2™ en 2013 et était passé très près de la victoire à plusieurs reprises, au point que les rumeurs l’annonçaient en MotoGP™ pour l’année suivante. Le Japonais a cependant eu beaucoup de mal à reproduire ses performances en 2014 et 2015. L’an dernier, il ne comptait que 32 points au bout des neuf premières courses, en n’ayant jamais fini plus haut qu’à la septième place. Nakagami a heureusement retrouvé son meilleur niveau en 2016 et a cumulé 83 points sur la première moitié de la saison, soit 51 de plus qu’en 2015.

Support for this video player will be discontinued soon.

#DutchGP : Course Moto2™

Le pilote japonais a aussi enfin remporté sa première victoire, à Assen, et est le pilote Moto2™ qui a le plus progressé en termes de résultats par rapport à l’an dernier.

Hafizh Syahrin (Petronas Raceline Malaysia) n’a quant à lui jamais cessé de progresser depuis son arrivée en Grand Prix en 2014. Cette année, le Malaisien a inscrit 69 points en neuf courses, avec six Top 10, soit le double de son total à la mi-saison en 2015. Surnommé ‘The Fish’ pour ses aptitudes à piloter sous la pluie, Syahrin est promis à un brillant avenir et ne devrait pas tarder à s’offrir son premier podium.

Connu pour sa fâcheuse tendance à chuter, Axel Pons (AGR Team) s’est au fil des ans distingué en étant régulièrement parmi les pilotes qui cumulaient le plus de chutes, jusqu’à ce qu’il trouve une nouvelle dynamique vers la fin de la saison 2015. Après une toute première qualification en première ligne à Phillip Island, l’Espagnol a poursuivi une évolution positive en 2016 et a marqué 34 points avec quatre Top 10 en neuf courses, contre seulement neuf points sur la même période en 2015. Son nombre de chutes a parallèlement considérablement baissé, notamment le dimanche.

Ceux qui ont perdu des points

Si passer sur Speed Up a permis à Simone Corsi (Speed Up Racing) de s’offrir deux podiums et notamment au Qatar dès la première course de l’année, le changement de châssis a été bien plus compliqué pour Xavier Siméon (QMMF Racing Team). En 2015, sur Kalex, le Belge avait commencé sa saison avec un podium et avait décroché une brillante première victoire au Sachsenring. Ses performances cette année ne lui ont valu que vingt-huit points en neuf courses. Il compte actuellement 56 points de moins qu’en 2015 au même stade de la saison et est le pilote Moto2™ qui connaît le plus gros déficit de points par rapport à l’an dernier.

Si Johann Zarco (Ajo Motorsport) a lui aussi marqué moins de points que l'an dernier sur la première partie de la saison, son parcours jusqu’ici ne peut certainement pas être qualifié de flop. Le Français était en tête du Championnat du Monde Moto2™ au moment d’aborder la trêve estivale en 2015 et l’est de nouveau cette année. S’il est pour l’instant bien parti pour défendre sa couronne et s’offrir un deuxième titre mondial avant de rejoindre le MotoGP™ avec Tech3, il a aussi marqué 28 points de moins que sur la première moitié de la saison 2015, bien qu’il compte quatre victoires, soit une de plus que sur la même période l’an dernier. Bien qu’il ait terminé 24e en France et ait manqué le podium deux autres fois, Zarco mène le classement général avec 25 points d’avance mais comptait quarante points d’avance en plus après l’épreuve du Sachsenring en 2015. Sa première moitié de saison a été moins bonne qu’en 2015 en termes de points mais le Champion en titre demeure en pleine forme et a remporté trois victoires et une seconde place sur les quatre courses précédant la trêve estivale, une série qu’il tentera de poursuivre à la reprise pour creuser l’écart dans la course au titre.

Julián Simón (QMMF Racing Team) a décroché son premier podium depuis 2012 dans des conditions particulières en Allemagne et se servira de ce résultat comme nouveau point de départ pour la seconde moitié de la saison. Avant l’épreuve allemande, le Champion du Monde 125cc 2009 n’avait pas vraiment été à l’hauteur de ses ambitions et n’était entré dans le Top 10 qu’une seule fois, en prenant la neuvième place à Austin. À mi-parcours et en ayant manqué le GP d’Espagne, il compte 21 points de moins qu’en 2015 et sera déterminé à redorer son blason sur la seconde moitié de l’année après avoir retrouvé le podium au Sachsenring.

Recommandés