Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

Lüthi revient dans la course avant Sepang

Tom Lüthi, vainqueur à l’arrachée du Grand Prix d’Australie, s’est intercalé entre Johann Zarco et Álex Rins au général.

À deux épreuves de la fin de saison, seuls quatre pilotes sont encore en lice pour le titre de Champion du Monde Moto2™ : Johann Zarco (Ajo Motorsport), Tom Lüthi (Garage Plus Interwetten), Álex Rins (Páginas Amarillas HP40) et Franco Morbidelli (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS).

Candidat à sa propre succession, Johann Zarco a connu une série de courses difficiles au retour de la trêve estivale. Après avoir vu son avance réduite de 34 à 1 point, le pilote du team Ajo parvenait néanmoins à rectifier le tir au Japon, en s'adjugeant la deuxième place. En difficulté ces dernières années sur le circuit de Phillip Island, le Français ne faisait ensuite pas mieux que douzième.

« Cette course fut difficile, confiait le tricolore. Je voulais attaquer pour essayer de grappiller des positions, mais dans ces conditions je ne pouvais pas, j’étais sans cesse à la limite. Quand mon équipe m’a indiqué qu’Álex était tombé, je me suis dit que c’était l’occasion d’inscrire de précieux points. Je me rapprochais du groupe qui était à la lutte pour la huitième place, j’espérais les passer mais je n’y suis pas arrivé. J’aurais aimé inscrire plus de points c’est dommage. » Mais dans son malheur, le Français échappait au pire puisque son plus proche poursuivant Álex Rins connaissait de nouveaux déboires.

Pour Álex Rins, l’addition en effet bien plus salée. L’Espagnol, qui avait déjà perdu gros une semaine plutôt au Japon en terminant hors du Top 15, fut contraint à l’abandon en Australie, circuit où il avait pourtant triomphé en 2015. Parti au tapis dans le sixième tour alors qu’il pointait au sixième rang, le pilote du team Páginas Amarillas HP40 n’a de ce fait inscrit aucun point durant ces deux premiers rendez-vous de la tournée outre-mer, alors qu’au même moment Tom Lüthi en marquait cinquante !

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Lüthi s'impose in extremis en Australie

Le Suisse est l’homme fort du moment. Vainqueur du GP du Japon pour trois dixièmes face à Johann Zarco, le pilote du team Garage Plus Interwetten récidivait une semaine plus tard à Phillip Island en allant souffler la victoire à Franco Morbidelli dans le dernier bout de ligne droite et jamais Tom Lüthi n’avait jamais remporté deux courses consécutives depuis son arrivée en mondial il y a quatorze ans. Ce succès est d’autant plus important puisqu’il lui permet de s’accaparer provisoirement la place de dauphin jusque-là propriété d’Álex Rins. Le pilote helvète, qui compte à présent trois petits points d’avance sur l’Espagnol, revient par ailleurs à vingt-deux longueurs de Johann Zarco.

Franco Morbidelli, qui pensait goûter aux joies de sa toute première victoire à Phillip Island avant de se faire griller la politesse par Tom Lüthi, peut encore mathématiquement prétendre à la couronne mondiale lui aussi, malgré ses quarante-neuf points de retard.

En résumé, Johann Zarco sera donc titré s’il gagne en Malaisie, indépendamment des résultats de ses adversaires. Le Français devra sinon marquer trois points de plus que Tom Lüthi et n’en concéder aucun à Álex Rins. Franco Morbidelli pourrait conserver une chance d’être sacré à Valence selon un scénario unique : en marquant 25 points de plus que Johann Zarco, ce qui n’arriverait qu’en cas de victoire de l’Italien, combinée à un résultat blanc pour le Français.

Déjà victime d’une chute au Japon, Sam Lowes est en revanche écarté de la course au titre de son côté, après s’être fait de nouveau piéger dans les premiers tours du GP d’Australie alors qu’il occupait la septième place. Après sa victoire à Aragon, le Britannique figurait pourtant sur la troisième marche du podium au général.

Les essais libres du Grand Prix de Malaisie débuteront vendredi 28 octobre à partir de 4h55 (heure française) pour la catégorie Moto2™. Mais dès jeudi les prétendants au titre Moto2™ seront conviés à une conférence de presse exceptionnelle qui se tiendra à 10h (heure française).

Recommandés