Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

#CatalanGP : Toutes les statistiques du MotoGP™

motogp.com vous dévoile toutes les statistiques du MotoGP™ en amont du Monster Energy Grand Prix de Catalogne.

- La première venue du Championnat du Monde sur le Circuit de Catalunya date de 1992. Ce tracé a depuis été visité chaque année ; soit l’équivalent de 25 courses disputées.

- Seuls trois autres pistes ont accueilli une plus longue série de Grands Prix : Jerez, Mugello et Assen.

- Depuis 2003, il y a toujours eu au moins un vainqueur espagnol en Catalogne. En catégorie reine, cinq pilotes ibériques y ont déjà figuré sur la plus haute marche du podium : Álex Crivillé (1995, 1999), Carlos Checa (1996), Dani Pedrosa (2008), Jorge Lorenzo (2010, 2012, 2013, 2015) et Marc Márquez (2014). Ces dix dernières années, l’Espagne a par ailleurs toujours eu un de ses représentants au sein du Top 3 en MotoGP™.

- Yamaha, qui s’est illustré lors des deux dernières éditions, compte neuf victoires sur cette piste sous l’ère MotoGP™.

- Honda a triomphé de son côté à quatre reprises, alors que Ducati y a empoché deux succès par le passé, parmi lesquels celui de Loris Capirossi en 2003. Le dernier podium du constructeur italien date en revanche de Casey Stoner en 2010. L’Australien y avait fait troisième.

- La dernière victoire de Suzuki à Montmeló remonte à 2000 avec Kenny Roberts Jr, du temps où il s’agissait encore de la 500cc. En 2016, Maverick Viñales y avait enregistré une quatrième place. Ce dernier égalait alors le meilleur résultat de la firme de Hamamatsu depuis l’introduction du MotoGP™, établi par John Hopkins en 2006 et 2007.

- L’an dernier, le meilleur tour avait du reste été l’œuvre de Maverick Viñales.

- Aleix Espargaró s’y était élancé de la pole position il y a deux ans ; une prestation qu’aucun pilote Suzuki n’était parvenu à réaliser depuis le DutchTT de 2007 avec Chris Vermeulen.

- La dernière fois qu’un pilote Yamaha s’était distingué lors des qualifications du #CatalanGP, c’était en 2010 avec Jorge Lorenzo. Dès lors, le poleman ne s’est d’ailleurs plus jamais imposé sur ce tracé. Valentino Rossi est le seul autre pilote à avoir gagné une course MotoGP™ en Catalogne après être parti de la pole position, c’était en 2006.

- Valentino Rossi est le pilote qui a le plus brillé sur ce tracé et pour cause l’Italien y a décroché dix victoires (une en 125cc, deux en 250cc, une en 500cc et six en MotoGP™). Depuis un an, le nonuple Champion du Monde ne s’est d’ailleurs plus mis en évidence.

- Héctór Barberá, âgé de 30 ans et 221 jours, passera la barre des 250 épreuves disputées toutes catégories confondues. Seuls onze pilotes ont atteint ce cap dans l’histoire du Championnat du Monde, le troisième plus jeune derrière Jorge Lorenzo (29 ans et 193 jours) et Andrea Dovizioso (30 an et 144 jours).

- Andrea Iannone prendra quant à lui son 200e départ.

- Trois Ducati figuraient dans le Top 5 à l’arrivée du Grand Prix d’Italie, ce qui n’était plus arrivé sur le sec depuis le Grand Prix d’Australie 2007.

- Andrea Dovizioso est le troisième pilote de la marque italienne à avoir inscrit plus d’une victoire au même titre que Casey Stoner et Loris Capirossi.

- Andrea Dovizioso est le quatrième vainqueur de l’année. La dernière fois qu’on avait vu quatre pilotes différents l’emporter sur les six premières courses, c’était en 2008.

- En se classant troisième du Grand Prix d’Italie, Danilo Petrucci signait le premier podium d’une Ducati satellite depuis Toni Elias au Grand Prix de Saint-Marin 2008.

- Johann Zarco, auteur d’une septième position au Mugello, poursuit son sensationnel début de saison. Le Français a d’ores et déjà marqué 64 points. Seul un pilote indépendant avait fait mieux après ses six premières apparitions, en la personne de Casey Stoner. Lequel possédait alors 65 points en 2006.

- En Toscane, Marc Márquez avait dû se contenter d’une sixième place, son plus ‘mauvais’ résultat hors chute ou pénalité depuis son Grand Prix de République tchèque en 2010.

- 15.502 séparaient le dix premiers au Mugello, soit plus petit écart observé en MotoGP pour une course intégrale.

Recommandés