Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By Loris Baz

Baz termine dans les points au #BritishGP

Malgré un début de week-end semé d’embûches, Loris Baz est parvenu à inscrire le point de la 15e place à l'arrivée du #BritishGP.

Un ciel bleu et un soleil radieux attendaient les pilotes MotoGP™ au départ du Grand Prix Octo de Grande-Bretagne, 12e rendez-vous de la saison. Dans ces conditions optimales, Loris Baz (Reale Avintia Racing) avait décidé de chausser sa Ducati Desmosedici GP15 d’un pneu soft à l’arrière ; une gomme avec laquelle il s’était senti à l’aise tout le week-end, mais qu’il n’avait pu évaluer lors de l’ultime séance d’essais libres samedi. 

???????? #BritishGP #LB76 #barcelona #grid #realeavintiaracing #motogp

Une publication partagée par Reale Avintia Racing (@realeavintia) le

La stratégie s’est avérée payante pour le Haut-Savoyard qui a dû s’élancer depuis la septième ligne sur la grille. Pointé au 19e rang au premier passage, le pilote Ducati s’est ensuite livré à une lutte sans merci pour se hisser en 14e position. Battu par son coéquipier Héctor Barberá (Héctor Barberá) dans le dernier tour, Baz réussissait malgré tout à marquer le point de la 15e place. Un résultat qui avait de quoi ravir le Français après un début de week-end compliqué. Le tricolore est déjà impatient de reprendre la piste lors de la prochaine manche du calendrier à Misano, un tracé qui devrait convenir davantage à sa machine transalpine. 

Loris Baz :  
« On m’avait déconseillé de partir avec le soft, mais j’ai tout de même voulu tenter le coup, car je savais que c’était avec celui-ci que je pouvais faire le meilleur début de course. Il fallait rester prudent dans les derniers tours. J’ai réussi à remonter progressivement au classement tout en économisant mes pneus. J’étais malgré tout à la limite. Je forçais beaucoup dans tous les enchaînements alors que j’étais plus rapide que les autres. À cinq boucles de l’arrivée, la situation a commencé à devenir vraiment délicate. Abraham m’a doublé, mais j’ai tout donné pour rester au contact. La moto s’est ensuite mise à patiner et j’ai dû m’incliner derrière Héctor. Il n’a pas réussi à me distancer, mais je n’étais pas assez proche pour porter une attaque. J’inscris toutefois un point et c’est une belle récompense après ce week-end difficile. Je dresse un bilan positif du mois d’août et je pense que nous avons fait de notre mieux. Misano est un circuit moins bosselé. Je suis convaincu que nous parviendrons à y tirer notre épingle du jeu et à marquer des points importants pour la suite de la saison. »