Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Márquez et Rossi reviennent sur le choix du pneu slick

Marc Márquez et Valentino Rossi font partie des pilotes à avoir tenté l’option pneus slicks en Q2 ; pari qui ne s’est pas avéré payant.

La pluie avait cessé du côté de Motegi pour la deuxième journée du Grand Prix Motul du Japon et alors que la piste commençait doucement à sécher, certains pilotes du MotoGP™ entreprirent de passer sans tarder les pneus slicks en début de qualifications, afin de mesurer le niveau d’adhérence… parmi lesquels Valentino Rossi.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Zarco se hisse en pole position à Motegi

Le nonuple Champion du Monde, qualifié tout compte fait en 12e position sur la grille, confiait avoir voulu tenter sa chance, sachant que sa Yamaha est habituellement moins compétitive dans des conditions mixtes. « Nous souffrons davantage lorsqu’il y a moins d’eau. C’est également pour cette raison que j’ai tenté l’option des pneus slicks. Je pensais que ça allait sécher vite, malheureusement la piste était encore trop humide et c’était le mauvais choix. » indiquait le transalpin qui finissait par faire machine arrière.

Support for this video player will be discontinued soon.

#JapaneseGP : Les réactions des pilotes MotoGP™

À vrai dire, Rossi n’est pas le seul à avoir commis cette erreur d’appréciation… Marc Márquez, qui avait établi un excellent chrono lors de son premier run en pneus pluie, s’est lui aussi laissé tenter. Mais ce dernier, qui excelle généralement dans les situations flag-to-flag, réalisait progressivement que le pari était peut-être finalement un peu trop audacieux : « On n’était pas loin du compte, mais c’était finalement un peu trop tôt. On n’en a pris conscience que plus tard. Il aurait fallu prendre de gros risques et la piste était encore beaucoup mouillée par endroits. Ça n’était pas le moment de se blesser. »

Le pilote du team Repsol Honda, actuel leader au classement général pour 16 points, préférait malgré tout retenir les côtés positifs, d’autant plus que ses deux principaux adversaires Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), ne partiront que neuvième et 14e : « J’ai testé, quoi qu’il en soit j’ai compris plein de choses. Partir de la première ligne était le principal objectif et nous y sommes. Nous verrons désormais demain. Depuis le début du week-end, je me sens bien sous la pluie, mais autant la course peut être flag-to-flag ou se dérouler sur le sec. »

Retrouvez les produits Marc Márquez et Valentino Rossi sur la boutique officielle du MotoGP™.

Support for this video player will be discontinued soon.

Márquez : « Je pensais que les slicks étaient possibles »

Recommandés