Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Puig : « Je suis un homme de terrain »

Alberto Puig parle de son arrivée au poste de Team Manager chez Repsol Honda et des objectifs fixés pour l’équipe.

Alberto Puig, tout fraîchement nommé Team Manager chez Repsol Honda, a accordé une interview exclusive au site motogp.com dans laquelle il aborde le nouveau rôle qui l’attend bien sûr, mais aussi son parcours étroitement liée à Honda et sa vision du futur. L’Espagnol, qui se décrit plus comme un homme de terrain au passage, y donne également son avis dans une deuxième partie, sur Marc Márquez, Dani Pedrosa et leurs rivaux.

Support for this video player will be discontinued soon.

Puig : « Je suis un homme de terrain »

Honda et Alberto Puig… à vrai dire, c’est une histoire de longue date. Ce dernier a en effet porté les couleurs de la marque japonaise dès la fin des années 80, d’abord en 250cc, puis en 500cc. Lorsque l’Espagnol raccroche le cuir fin 1997, il se tourne dans la détection de jeunes talents et révèlera notamment Dani Pedrosa qu’il accompagnera jusqu’en MotoGP™, avant de prendre la tête de filière comme l’Asia Talent Cup ou la British Talent Cup. Mais aujourd’hui un nouveau défi l’attend avec Honda et ce dernier se dit prêt à le relever :

« Je suis vraiment impatient de débuter. C’est une équipe que je connais bien, même si bien évidemment mon rôle y sera différent. Disons que je connais déjà leur dynamique de travail, mais je suis surtout content de la confiance qu’ils m’accordent. J’ai déjà hâte que l’action commence ! »

« Je viens de la compétition, pas d’un bureau, ajoute-t-il. J’ai été pilote, manager, coach, entraîneur. Je pense donc pouvoir leur apporter quelque chose, car mon profil colle assez bien. Je n’ai pas l’intention d’y aller pour regarder, mais pour agir ! »

Alors concrètement que peut-on apporter à une équipe, récemment couronnée des titres pilote, équipe et constructeurs ? Voici ce qu’Alberto Puig répond :

« Parfois les résultats ne reflètent pas forcément la réalité. Ce n’est pas parce qu’on gagne, que tout est parfait. Honda s’est bâti un gros palmarès au fil des années. Alors quand on arrive à un tel poste, on ne peut pas se contenter d’évoluer au présent. Bien sûr il faut gagner des courses, mais Il faut aussi regarder sur le long terme et c’est ce que je compte faire, de telle sorte à construire une structure qui nous permette de poursuivre sur cette lancée. »

« Honda n’a jamais cessé de travailler, même si arrivé à un certain point, ça devient plus difficile pour les grands constructeurs de progresser, reprend-t-il. Le plus important est d’offrir à nos pilotes une moto avec laquelle il soit à l’aise. Après c’est à eux de se défendre ! »

Tenir compte du court et du moyen terme et agir en conséquence : tels seront donc les objectifs de l’ex-pilote ibérique, ainsi que de tout le clan Honda. Et le succès de la marque repose également sur ses deux pilotes. Point justement abordé dans l’interview donnée à motogp.com :

« De mon point de vue, les grandes équipes doivent avoir deux pilotes de très haut niveau et c’est le cas chez nous, indique-t-il. Nous avons une combinaison intéressante avec d’une part, un pilote doté d’une grosse expérience et de l’autre, un jeune pourvu d’un énorme potentiel. Les courses sont vraiment superbes, mais nous sommes ici pour les gagner ! »

En attendant l’équipe Repsol Honda se donnera rendez-vous à Sepang dans une semaine, pour le premier Test Officiel de l’année.

Recommandés