Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By motogp.com

#QatarGP : Que la bataille commence !

La rentrée a sonné pour les pilotes du MotoGP™ attendus ce week-end sur la piste de Losail pour la toute première épreuve du calendrier 2018

L’attente touche à sa fin pour les pilotes du MotoGP™ tout comme pour les fans, puisque le coup d’envoi de la campagne 2018 sera donné dans tout juste six jours à Losail. Cette piste, située au bon milieu du désert qatari, fait office de première épreuve depuis 2007 et c’est justement à cet endroit qu’avait lieu l’ultime Test de pré-saison.

Support for this video player will be discontinued soon.

#LetBattleCommence : Une nouvelle saison pleine de surprises

Si cette dernière avait été clairement dominée par un pilote la saison passée, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), cette année la compétition semblait en revanche plus serrée et pour cause ! Trois constructeurs différents s’invitaient aux avant-postes lors des Tests de Sepang, Buriram et Losail avec dans l’ordre : Jorge Lorenzo (Ducati Team), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) et Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). En amont de cette nouvelle campagne, le public dispose toutefois de quelques indications…

Support for this video player will be discontinued soon.

Une Honda vraiment meilleure à l'accélération ?

Tout d’abord au vu des résultats affichés par Honda, les représentants de la marque japonaise devraient être ‘dans le coup’. Ces derniers ont en effet réalisé une pré-saison bien meilleure comparé aux années précédentes, et ce malgré la prestation du #QatarTest en dessous de leur attente . À vrai dire, de grosses améliorations ont été apportées à la RC213V durant l’hiver, notamment en termes de moteur.

Mais de là à venir rivaliser avec les Ducati, sur ce tracé réputé pour ses accélérations ? Et qu'en sera-t-il sur la durée d’une course ? Le Grand Prix du Qatar nous le dira. En tout cas, Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui remet son titre en jeu, n’aura pas lésiné sur le nombre de tours. Le Champion du Monde en aura parcouru pas moins de 777 tours depuis Valence, soit bien plus que tous ses concurrents. De l’autre côté du box, Dani Pedrosa aborde quant à lui une année importante. L’Espagnol, qui prendra son 200e départ en MotoGP™, n’a pas encore été reconduit par son employeur, à la différence de son coéquipier. L’objectif sera donc de convaincre.

Donné favori, le clan Honda devra toutefois se méfier d’un homme : Andrea Dovizioso (Ducati Team). L’Italien, qui a fini deuxième sur les trois dernières éditions du #QatarGP, s’est véritablement révélé la saison passée, jusqu’au point de repousser le sacre de Marc Márquez à Valence. Adieu le côté rationnel du cavallo bianco, le natif de Forlimpopoli n’hésite plus à jouer des coudes et ce dernier aura fait preuve d’une grande régularité durant la pré-saison, tout en réalisant de longs runs plutôt prometteurs. Quatrième à Sepang, septième à Buriram et troisième à Losail : Andrea Dovizioso disait d’ores et déjà se considérer comme prétendant au titre, une grande première !

Support for this video player will be discontinued soon.

Lorenzo : un #ThaiTest à l’opposé de Sepang

Jorge Lorenzo, qui était monté en puissance lors de la deuxième moitié de saison, vécut de son côté une pré-saison en dents de scie. Le Majorquin, qui pulvérisait le meilleur tour à Sepang, se laissait envahir par quelques doutes. Partagé entre les points forts de la GP17 et ceux de la GP18, le pilote ibérique pourrait néanmoins s’avérer redoutable sur cette piste, où il détient le record de victoires (Six toutes catégories confondues).

Gare également à certains pilotes désormais équipés de Desmosedici comme Jack Miller (Alma Pramac Racing), Tito Rabat (Reale Avintia Racing) ou encore Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing), qui pourrait bien disputer sa dernière saison sous les couleurs de Pramac. L’Italien a figuré à quatre reprises sur le podium en 2017.

Support for this video player will be discontinued soon.

Movistar Yamaha espère rectifier le tir au Qatar

Chez Yamaha, certaines interrogations subsistent après une campagne 2017 mouvementée. Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), qui auront connu une pré-saison en demi-teinte, continuent de se plaindre du grip, ainsi que de l’électronique. Par ailleurs, ces derniers étaient souvent derrière la M1 privée de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), qui avait pour rappel mené les six premiers tours de course il y a de cela un an.

Alors parviendront-il à redresser la barre pour poursuivre cette belle série de succès décrochés par la marque, ces trois dernières années sur le circuit qatari ? Valentino Rossi, classé deuxième du #QatarTest, entretenait quelques espoirs…

Support for this video player will be discontinued soon.

Suzuki Ecstar en bonne voie après le #ThaiTest

Pour sa part, le team Suzuki Ecstar affirmait être prêt en vue de cette première manche et les belles performances d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) semblent en attester. Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) se montrait parfois plus en retrait, mais l’Italien fut le plus rapide sur une des séances au Qatar et ce dernier était, ne l’oublions pas, qualifié en seconde position sur la grille du dernier #QatarGP.

L’équipe Aprilia Racing Team Gresini espère quant à elle figurer plus souvent parmi les dix premiers, voire de jouer le Top 5 sur quelques courses.

Red Bull KTM Factory Racing, qui s'était classé sept fois au sein du Top 10, a de son côté souffert de l’absence de Pol Espargaró sur deux Tests ; lequel ayant été opéré d’une hernie. ‘La deuxième année est toujours la plus difficile’ dit le dicton, mais la firme autrichienne aura à cœur de démontrer le contraire.

Support for this video player will be discontinued soon.

Syahrin, savoure son premier Test en tant que titulaire

Cette épreuve revêtira enfin une importance particulière pour Hafizh Syahrin (Monster Yamaha Tech3), Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemistu), Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), Tom Lüthi (EG 0,0 Marc VDS) et Xavier Siméon (Reale Avintia Racing). Tous y feront en effet leurs débuts en catégorie reine.

Soyez au rendez-vous dès vendredi 12h45 (heure française) pour la toute première séance d’essais libres de l’année au Qatar !

Recommandés