Achat de billets
Achat VidéoPass
News
6 jours ago
By motogp.com

La Catalogne prête à accueillir le MotoGP™

Quatre pilotes différents se sont imposés en quatre courses… Alors aura-t-on un cinquième vainqueur à Montmeló ?

Cette saison 2018 est décidément plein de rebondissements... Avant d’arriver au Mugello, Marc Márquez (Repsol Honda Team) semblait intouchable. À vrai dire l’Espagnol restait sur trois succès consécutifs, sachant que la piste du Mans ne lui avait jamais trop réussi jusque-là.

Support for this video player will be discontinued soon.

GP de Catalogne : Au rythme du marteau !

Mais coup de théâtre, le représentant du team Repsol Honda s’est à son tour fait piéger en terres italiennes : un résultat blanc qui resserre le Championnat, ou du moins très légèrement et pour cause ! Le pilote ibérique possède encore 23 points d’avance sur son plus proche poursuivant et la prochaine course se tient… chez lui, en Catalogne. Devant son public, autant dire que le Champion du Monde sera prêt à tout donner, même si les statistiques ne plaident pas forcément en sa faveur. Ce dernier ne compte en effet que deux succès toutes catégories confondues sur cette piste, introduite au calendrier en 1992.

Support for this video player will be discontinued soon.

Chute de Márquez au Mugello... ce que vous n'avez pas vu

La deuxième place n’est quant à elle plus occupée par Maverick Viñales, mais par un certain Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), présent sur le podium des deux dernières épreuves. L’Italien reste, aujourd’hui encore, le concurrent qui s’est le plus imposé à Montmeló avec pas moins de 10 victoires à son actif. Yamaha y a également souvent triomphé par le passé, 12 fois pour être exact, mais la marque japonaise peine depuis presque un an à renouer avec la victoire. Alors que sera-t-il en mesure de faire ?

En tout cas derrière, les pilotes se tiennent dans un mouchoir de poche. Trois longueurs on retrouve Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), seulement huitième du GP d’Italie. Le Catalan évoluera à domicile, mais l’an passé, c’est aussi sur cette piste que les ennuis avaient véritablement commencé pour lui… Lequel est par ailleurs talonné de très près par Andrea Dovizioso (Ducati Team), qui enregistrait une belle deuxième place pour son épreuve nationale alors qu’il était parti au tapis sur les deux manches précédentes. L’Italien se relance donc et ce dernier a l’avantage d’arriver sur un tracé, où il s’était illustré en 2017.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Dovizioso récidive à Montmeló

Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) recule pour sa part au cinquième rang. En Italie, le Français se sera montré plus en retrait, mais l’air de la Catalogne pourrait davantage lui sourire… L’an dernier, le représentant du team Monster Yamaha Tech3 y avait signé une magnifique remontée depuis la 14e position pour terminer cinquième, premier représentant Yamaha et meilleur pilote indépendant.  

Support for this video player will be discontinued soon.

Où dépasser à Montmeló ?

Méfiance tout de même car Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) est revenu dans son sillage et l’Italien a l’esprit beaucoup plus serein depuis l’officialisation de sa signature au sein du team officiel Ducati. Le transalpin s’était aussi qualifié en première ligne lors de la précédente édition disputée sur ce circuit. Sa course s’était quant à elle soldée par une chute.

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), auteur d’un solide week-end en Toscane, sera parvenu à résister sur la fin à son coéquipier Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) pour ravir une quatrième place. Le transalpin, qui rejoindra Aprilia en 2019, accuse trois longueurs de retard sur son compatriote. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) en compte de son côté sept. Le Britannique avait fini meilleur pilote Honda en Italie, compte tenu des chutes de Marc Márquez et de Dani Pedrosa (Repsol Honda Team).

En dépit de son erreur commise au Mugello, Jack Miller (Alma Pramac Racing) reste lui aussi en embuscade tout comme Jorge Lorenzo (Ducati Team), qui a inscrit son tout premier succès en rouge… devant ses employeurs. Un an et demi s’était écoulé depuis sa dernière victoire, empochée pour le compte de Yamaha à Valence. À Barcelone, le Majorquin pourrait du reste atteindre le cap des 150 podiums décrochés en mondial, lui qui vient récemment de confirmer son transfert chez Repsol Honda.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Patience récompensée pour Lorenzo

Porté par leurs fans, d’autres pilotes auront aussi à cœur de briller, à l’image de Dani Pedrosa, dont le futur reste encore une énigme. Álex Rins, Tito Rabat (Reale Avintia Racing), Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), devenu récemment papa de jumeaux, évolueront eux aussi à domicile.

À noter qu'un Français de plus sera présent sur la grille de ce Grand Prix, en la personne de Sylvain Guintoli (Team Suzuki Ecstar), qui disputera sa première wildcard de l'année.

La première séance d’essais libres du GP de Catalogne se tiendra vendredi, à partir de 9h55.

Recommandés