Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Les températures élevées ont perturbé Yamaha à Misano

Viñales et Rossi terminent cinquième et septième, malgré des essais pourtant prometteurs... En cause, la chaleur !

Le Grand Prix Octo de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini a donné, aux deux pilotes Movistar Yamaha MotoGP, l'occasion de mesurer les progrès récemmenr effectués sur leur YZR-M1, en dépit de difficultés plus importantes que prévu à cause des températures élevées en course.

Pour Valentino Rossi, forfait l'an passé, il s'agissait d'un grand retour. En qualifications, l'Italien manquait la deuxième place pour un petit dixième seulement et son rythme semblait lui permettre de viser un podium... Malheureusement il n'en fut pas ainsi, puisque le Docteur franchissait finalement franchi la ligne d'arrivée au septième rang.

Support for this video player will be discontinued soon.

Misano : Qu'est-il arrivé à Rossi ?

« Oui c'est vraiment dommage car la journée d'hier était plutôt bonne et honnêtement, je m'attendais à être assez compétitif aujourd'hui. Je voulais faire une bonne course devant mon public. Malheureusement dès ce matin je manquais de vitesse », a admis le nonuple Champion du Monde.

« J'ai beaucoup souffert et j'étais vraiment plus lent par rapport à hier, bien que la moto, les pneus et les réglages aient été exactement les mêmes. Nous allons maintenant essayer d'analyser tout cela mais c'est un problème qui arrive parfois chez Yamaha et nous devons comprendre pourquoi. »

Son coéquipier Viñales, qualifié en première ligne, réussissait à terminer dans le Top 5 ; ce qui constitue son meilleur résultat depuis qu'il est monté sur le podium au Sachsenring. Un indicateur qui témoigne des avancées faite par le pilote et son équipe après les récents essais privés. L'Espagnol se montrait néanmoins déçu des différences de performance en ce dimanche.

« C'est très difficile car après le départ, j'étais plutôt content, notamment après le deuxième virage où j'ai remarqué que j'étais en mesure de prendre l'aspiration sur des pilotes bien plus rapides. Je voulais continuer ainsi jusqu'au bout car nous avions fait preuve d'une très grande régularité en FP4. À vrai dire je sentais que c'était à ma portée. Mais comme toujours, nous avons un moins bon feeling le dimanche et nous devons mieux vérifier la moto. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés