Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Lorenzo déclare forfait pour le reste du week-end

Jorge Lorenzo, froissé par cette violente chute de la FP2, préfère ne pas reprendre la piste ce week-end.

Jorge Lorenzo (Ducati Team), victime d’un gros highside durant la deuxième séance d’essais libres, a tout compte fait décidé de mettre prématurément un terme à son week-end, bien que les médecins l’aient déclaré apte à courir.

Support for this video player will be discontinued soon.

VIDEO GRATUITE : Violent highside de Lorenzo en FP2

Le Majorquin, qui souffrait déjà d’une blessure au pied droit avant son arrivée en Thaïlande, avait en effet indiqué - en média debrief – vouloir attendre de voir comment la situation évoluerait après une bonne nuit de sommeil, mais au réveil ce dernier éprouvait encore de fortes douleurs, tant au niveau de la cheville droite que du poignet gauche.

Support for this video player will be discontinued soon.

Qu'est-il arrivé à Lorenzo en FP2 ?

À 9h30 (heure locale), l’Espagnol réunissait ainsi la presse pour leur annoncer la nouvelle, révélant également une fissure au niveau du radius, initialement non détectée.

Support for this video player will be discontinued soon.

Lorenzo : « Je ne suis pas en état de courir »

« Honnêtement, je récupérais assez bien de ma chute en Aragón, confiait-il quelques instants au micro de Simon Crafar. J’étais plutôt rapide, j’étais d’ailleurs quatrième ou cinquième au classement à ce moment-là. Je me sentais bien et puis soudain, ma moto m’a littéralement éjecté. Ce fut vraiment violent… à vrai dire je n’ai pas compris ce qu’il se passait car normalement la Ducati se contrôle ‘assez facilement’ au freinage. Après avoir procédé à quelques analyses, ils ont conclu qu’il s’agissait d’un problème technique. Pour moi, c’était un peu un soulagement car j’étais inquiet à l’idée d’avoir fait quelque chose de ‘mal’ en raison de ma blessure. C’est vraiment pas de chance, mais d’un autre côté je peux aussi m’estimer heureux car ça aurait pu être bien pire […] Au départ, je ne savais pas que j’avais quelque chose de cassé. Mais le scanner a finalement mis en évidence une petite fissure au bout du radius. C’est très douloureux et ça ne me permettra pas de courir. Ça remet également en doute Motegi. Je suis vraiment déçu car c’est une de mes pistes préférées. Je pense sincèrement que nous avions de grandes chances de gagner là-bas. À voir dans quel état je serai à mon arrivée au Japon. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés