Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By MotoGP™ Podcast

Spirales positives, nouvelle vie… Pedrosa se confie

Découvrez Dani Pedrosa comme vous ne l’aviez jamais vu pour ce nouvel épisode du podcast Last on the Brakes.

Comme chaque lundi, motogp.com vous dévoile son ultime épisode du podcast Last on the Brakes et cette fois c’est Dani Pedrosa, qui répond à l’invitation lancée par Matt Dunn et Fran Wyld. L’Espagnol, désormais pilote essayeur chez Red Bull KTM Factory Racing, s’y attarde sur certains moments de sa carrière, lorsque tout semblait lui sourire, comme une sorte de spirale positive…

« La course que vous décrivez, c’était Assen 2004. Je courais alors en 250cc, indique-t-il. J’ai débuté la course avec un problème, résultat je me suis retrouvé quasiment dernier. Je me rappelle en début de course je doublais mes adversaires, de quatre en quatre à chaque virage. Il y avait des pilotes absolument de partout… c’était comme si une voie s’ouvrait devant moi. Je me souviens d’un autre Grand Prix, cette fois c’était à Montmeló en 2008. Mais c’était une situation totalement différente car je menais la course. »

« Même si j’étais seul en tête, j’avais un peu l’impression de vivre la course au ralenti, je sais c’est bizarre. Mais tout paraissait si lent et j’avais l’impression de me traîner alors qu’en fait je signais meilleur tour sur meilleur tour. Je collais presque une seconde à Casey et Valentino à chaque passage, ajoute-t-il. Dans ma tête je me disais ‘tu n’es pas assez rapide, tu n’es pas assez rapide’. Et une fois que j’ai réalisé que j’avais sept secondes d’avance, je suis repassé disons en mode ‘normal’. »

Dani Pedrosa va ensuite recourir à la notion de « zone », explication : « En fait, le problème en vivant ces deux expériences, c’est que je me suis dit ‘wow, c’est dingue, quand je suis dans cette phase, je gagne toujours.’ Sauf que je ne pouvais pas vraiment choisir le moment où ça se produisait, ça arrivait, comme ça. Quand vous êtes dans cette dynamique et que quelque chose d’autre survient, votre panneautage vous indique ‘+7 secondes’, vous réalisez que c’est peut-être largement suffisant déjà pour Casey et Valentino, puis en un instant vous êtes éliminé et vous ne pouvez pas revenir en arrière. »

Dans ce podcast, le Catalan y évoque aussi sa nouvelle vie et ses hobbies… On vous invite à l’écouter ci-dessous.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés