Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Lowes et A.Fernández d’attaque pour la reprise !

Le team EG 0,0 Marc VDS a recueilli les impressions de ses pilotes à tout juste deux semaines de leur retour en piste.

Comment te sens-tu à tout juste quelques jours de la reprise ?
Augusto Fernandez (AF) : « Je suis vraiment heureux de reprendre la compétition et de retrouver mon équipe, pour donner le meilleur de moi-même. J’attends vraiment ça avec impatience ! »
Sam Lowes (SL) : « Je suis ravi et je n’ai qu’une hâte : être sur la grille à Jerez ! Je suis également très reconnaissant des efforts qui ont été réalisés pour que ce Championnat du Monde puisse avoir lieu. »

Comment juges-tu nouveau calendrier ?
AF : « C’est évident que c’est très différent de ce à quoi on est habitués. Le fait qu’il y ait moins de circuits nous oblige à répéter les mêmes courses, sans compter que les week-ends vont s’enchaîner. Mais nous serons tous logés à la même enseigne, alors il faudra s’y adapter du mieux possible. À vrai dire, j’ai tellement envie de commencer que n’importe quel format m’aurait convenu ! L’important est de pouvoir courir à nouveau ! »
SL : « C’est beaucoup mieux que ce que j’avais imaginé durant le confinement, donc globalement je suis content ! Après tout ce qui s’est passé, je trouve qu’on s’en sort relativement bien avec 14 courses. Certes, ça sera un défi de les enchaîner car toute erreur se paiera très cher ! »

Pour l’instant, huit circuits sont confirmés : Jerez, Aragón, Barcelone, Valence, Le Mans, Misano, Spielberg et Brno. Est-ce que ce sont des tracés qui te convient ?
AF : « Je les aime vraiment tous et ils m’ont plutôt réussi jusqu’à présent… sauf peut-être Brno et le Red Bull Ring. J’y ai tout de même signé un Top 5, mais ça sera ceux dont il faudra peut-être plus se méfier. »
SL : « Je suis content des pistes qui composent ce calendrier. Mis à part l’Autriche, qui serait peut-être mon point faible, le reste me convient. Ce sont des circuits où j’ai obtenu d’assez bons résultats par le passé. »

Quel est ton regard sur l’enchaînement de deux courses sur un même tracé ?
AF : « Tout d’abord, je pense que ça va rééquilibrer les rapports de force. D’autre part, ça va permettre d’accumuler les tours et d’évoluer entre deux épreuves, de retrouver des solutions en cas de problèmes. Je pense de manière positive : si le premier week-end s’est bien déroulé, on va pouvoir enchaîner avec de bonnes sensations. Si au contraire il s’est mal passé, on va avoir la possibilité de se rattraper grâce aux infos précédemment recueillies. »
SL : « Même si les circuits se répètent, chaque course est une unique. Tout peut arriver et tout peut changer, la preuve en WorldSBK ! Je pense que la compétition s’annoncera encore plus ouverte le deuxième week-end. On verra comment, car en Moto2™, les écarts sont déjà très serrés… S’il le faut, on ira jusqu’à se battre à coup de millièmes ! C’est une difficulté supplémentaire et à la fois une énorme motivation. »

Où te situerais-tu sur le plan physique ?
AF : « Je me sens en pleine forme de tout point de vue. À vrai dire, je suis entraîné très dur pour arriver à 100% de mes capacités aussi bien physiquement, techniquement que mentalement. »
SL : « Je vais beaucoup mieux qu’au Qatar ! Physiquement, j’ai travaillé très dur et je constate une nette amélioration au niveau de mon épaule. Je me sens d’attaque pour Jerez ! »

Où te situerais-tu sur le plan physique ?
AF : « Je me sens en pleine forme de tout point de vue. À vrai dire, je suis entraîné très dur pour arriver à 100% de mes capacités aussi bien physiquement, techniquement que mentalement. »
SL : « Je vais beaucoup mieux qu’au Qatar ! Physiquement, j’ai travaillé très dur et je constate une nette amélioration au niveau de mon épaule. Je me sens d’attaque pour Jerez ! »

En quoi consistait plus exactement ta préparation ?
AF : « Pendant le confinement, j’ai suivi une routine assez stricte afin de rester en forme sur le plan physique ; point extrêmement important car on ne savait pas quand on allait reprendre. Je m’entraîne également beaucoup à vélo, pour notamment gagner en endurance. Parfois, je vais faire du motocross ou rouler sur une piste de karting avec ma Kawasaki 400. Certes, les sensations ne sont pas les mêmes qu’en compétition. Malgré tout c’est un travail très exigeant qui reste un plaisir ! »
SL : « Dès le début, je me suis beaucoup concentré sur la rééducation de mon épaule. L’objectif était de gagner en mobilité et en flexibilité. J’ai combiné ces exercices avec ma routine habituelle d’entraînement physique. Pour travailler le cardio et l’endurance, je me suis par exemple adonné à beaucoup de course à pied. J’alternais des distances de 10 km avec des semi-marathons, tout en essayant à chaque fois de réduire mes temps. Parfois, je sortais aussi des mini-motos près de chez moi pour tester mon épaule, tout particulièrement au freinage. J’ai ensuite pratiqué un peu de tout-terrain pour retrouver des sensations au niveau de la poignée de gaz ; une sensation à laquelle vous devez vous réhabituer si vous n’avez pas roulé depuis longtemps. Et bien sûr, dès que possible, j’enfourchais ma moto sur de plus grandes piste pour regoûter aux joies de la vitesse. »

Voir cette publication sur Instagram

???????????????? #AF37????

Une publication partagée par Augusto Fernández (@augustofernandez37) le

Et mentalement ?
AF : « Je n’ai pas fait de travail particulier mais j’ai bien conscience des enjeux qui se présenteront à nous. Il n’y aura pas de place à l’erreur, d’autant plus que nous traînons déjà ce résultat blanc du Qatar. Nous devrons rester très concentrés et garder notre sang-froid ! »
SL : « Je n’ai rien changé et je ne changerai pas. Pendant le confinement, j’ai continué de travailler avec mon psychologue ; approche que je vais poursuivre normalement. Je pense que c’est la meilleure chose à faire. »

Sachant que tu ne peux pas t’entraîner avec des motos officielles, comment vas-tu angler le reste de ta préparation ?
AF : « Je vais continuer ma routine habituelle, vélo ou gym le matin, puis vélo l’après-midi. Nous avons déjà fait un test avec l’équipe pour retrouver quelques réflexes et la vitesse. Il y en a encore quelques-uns de prévus avant Jerez. »
SL : « Je vais m’efforcer de perdre un kilo pour trouver mon poids idéal en vue du premier Grand Prix, mais en dehors de ça je me sens bien physiquement. Je m’attacherai à bien travailler durant les derniers tests privés que l’équipe a prévus, afin de renforcer mes sensations tout en remettant en place une bonne synergie de travail. »

Voir cette publication sur Instagram

Back on track!! ???????????????????? #AF37????

Une publication partagée par Augusto Fernández (@augustofernandez37) le

Quel est ton objectif pour cette saison ? Est-ce le même qu’en mars ?
AF : « Oui ! Notre objectif était de nous battre pour le podium tous les week-ends et il n’a pas changé. Nous allons tout donner pour viser la victoire ou même le titre. »
SL : Oui, l’objectif reste le même. Grâce à cette pause, j’ai pu me remettre en forme. Finalement c’est un peu comme une deuxième chance qui m’est donné. Donc mon objectif sera de prendre régulièrement de l’avance afin de pouvoir prétendre au titre en fin de saison. »

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.