Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Une course de nouveau pleine de rebondissements à Jerez ?

Le premier rendez-vous a montré à quel point le Championnat allait être serré, la promesse d’un joli week-end en perspective.

Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), qui viennent tout juste d’être déclarés apte à participer à ce Grand Prix Red Bull d’Andalousie tout comme Marc Márquez (Repsol Honda Team), rejoignaient Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Jack Miller (Pramac Racing) et le vainqueur de la course Moto3™ Albert Arenas (Gaviota Aspar Team) pour la tradition conférence du jeudi. L’occasion de prendre ‘la température’ en amont d’un week-end qui promet une nouvelle fois d’être très physique de tout point de vue. Dans le cadre d’un Championnat condensé où la moindre erreur peut se payer cher, quelle stratégie adopteront-ils ? C’est la question qui leur avait été posée.

« Je ne ressentais pas de pression particulière à l’idée de remporter cette première course, mais je reconnais que ça vous enlève quand même un poids, déclare Fabio Quartararo, auteur du tout premier succès français en 21 ans. Après en soi, ça ne change rien. On va rester se concentrés sur notre garage, pour continuer d’améliorer à chaque course. On a déjà quelques idées de choses à tester demain, à voir ce que ça donnera. Dans tous les cas, on arrive un peu plus préparés… »

Andrea Dovizioso, qui ne s’attendait pas à terminer sur le podium, sait qu’il y a également une marge d’amélioration et heureusement, car derrière la concurrence risquerait bien de pousser… « J’avais du mal, je ne pouvais pas piloter comme je voulais, mais cette troisième place était importante à prendre pour le Championnat, explique-t-il. Nous avons pu analyser les données et nous avons tout un tas de pistes pour gagner en vitesse, je suis curieux de les évaluer en piste. Malgré tout, ça sera compliqué car beaucoup de pilotes étaient rapides. »

Dovizioso, l'espoir d'un dimanche moins éprouvant

Maverick Viñales redoute lui aussi un peu la concurrence. Bien conscient qu’il ne sera pas le seul dans le coup, le Catalan est bien déterminé à hausser son rythme, quitte à jeter un coup d’œil aux précédentes datas de Fabio Quartararo. « Il était plus rapide que nous, alors c’est normal de chercher à comprendre pourquoi, répond-t-il. Il faut bien apprendre à chaque course […] Je savais que ça allait être serré, comme c’est une piste où on roule souvent en essais, toutes les marques sont généralement performantes. C’est pour ça que c’était important de ne pas rater son départ et de creuser de suite un écart. Quoi qu’il en soit, nous nous devons de progresser. »

Viñales : « Comprendre pourquoi Fabio a été plus vite »

Jack Miller, arrivé quatrième, souhaite pour sa part se concentrer davantage sur sa condition physique et le dernier secteur, sinon quoi l’Australien tire un bilan positif de cette première course. « Les Ducati n’ont jamais été très rapide sur cette piste, mais dès le Test, je me suis senti très à l’aise. Le problème venait plus du dernier secteur et de mon avant-bras, commente-t-il. J’avais de grosses douleurs sur la fin, mais en ajustant la position on pourra peut-être parvenir à y remédier pour pouvoir se battre avec ceux de devant ! » Le représentant du team Pramac, qui a eu quelques jours pour se reposer, pourrait donc être plus menaçant ce week-end.

Álex Rins et Cal Crutchlow ont quant à eux des objectifs un peu différents… À vrai dire tout dépendra de comment ils se sentiront sur la moto. « Ce n’est qu’un petit os, toujours est-il que c’est sans doute la pire blessure qu’on pourrait avoir et pour cause ! Le poignet est toujours sollicité. On verra une fois sur la moto, mais oui ça risque d’être compliqué, » précise le Britannique – opéré il y a deux jours du scaphoïde gauche. Un avis partagé par Álex Rins. « Ils m’ont autorisé à courir et j’en suis très content. Mais je jugerai vraiment de mon état demain. Je ne sais vraiment pas si j’aurai le rythme. Si jamais je ne me sens pas, je ne prendrai pas de risques, » confie le Catalan.

La première séance d’essais libres MotoGP™ du Grand Prix d’Andalousie sera à suivre ce vendredi à 10h.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

GP d'Andalousie : La conférence du jeudi en intégralité...