Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Les enjeux de ce GP de République Tchèque par Randy Mamola

La légende du MotoGP™ nous livre son point de vue sur les éléments qui seront au centre de l'attention ce week-end.

Comme avant chaque week-end de course, retrouvez l'avis d'expert de Randy Mamola et les différents enjeux qui entourent ce Grand Prix de République Tchèque. Voici tout ce qu’il ne faudra pas manquer à Brno !

KTM :

On a pu voir un énorme potentiel pour les KTM à Jerez. Lors de la première course, Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) a montré qu’il pouvait se battre pour le podium, tandis que son coéquipier Brad Binder démontrait ses capacités à rouler aux avant-postes et qu’Oliveira (Red Bull KTM Tech 3) alignait des chronos équivalents à ceux des pilotes du Top 5.

Malheureusement, la seconde course n’a pas permis de confirmer car Binder et Oliveira ont tous deux fait un résultat blanc.

J’attends impatiemment de voir comment les motos vont se comporter sur un circuit comme Brno qui demande beaucoup plus de puissance moteur. Les hommes de chez KTM sont rapides et le point positif c’est que la moto fonctionne aussi bien avec les pilotes d’usine qu’avec ceux de l’équipe satellite. Reste à savoir s’ils seront capables de conserver le même rythme qu’à Jerez sur un circuit totalement différent.

 YAMAHA :

Les deux premières courses de la saison ont été particulièrement positives pour Yamaha, mais au-delà des apparences, le constructeur Japonais a également connu de sérieux problèmes de fiabilité, notamment avec Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) qui a dû abandonner sur panne moteur lors de la première épreuve, suivi de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) la semaine suivante.

Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) a réalisé un début de saison exceptionnel avec ses deux victoires coup sur coup. Il a été particulièrement impressionnant lors du GP d’Andalousie où Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) était clairement favori sur le papier.

Le prochain épisode de la guerre des pilotes Yamaha devrait être intéressant, sans oublier que ces hommes sont également en compétition pour le titre et que la concurrence en piste est rude.

Morbidelli de son côté a manqué de chance, mais c’est également un adversaire au fort potentiel, son tour viendra j’en suis persuadé !

Quant à Valentino Rossi, c’est vraiment un pilote qui mérite un immense respect pour ce qu’il est capable d’accomplir. On voit qu’il prend toujours beaucoup de plaisir en piste et face à tous ceux qui doutaient de lui, il est allé chercher le podium lors de la seconde course de Jerez.

L’année dernière, il a terminé premier pilote Yamaha en septième position, mais les conditions météo étaient difficiles et on sait que Brno n’est pas une piste réputée pour convenir aux Yamaha. Le vent pourrait bien tourner pour la marque aux diapasons ce week-end, affaire à suivre…

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi et Viñales préoccupés par ces soucis moteurs ?

HONDA :

Je voudrais d’abord souhaiter un prompt rétablissement à Marc Márquez (Repsol Honda Team), car ce championnat a besoin de le revoir en pleine forme !

Ensuite, en ce qui concerne les pilotes du team Honda LCR, j’ai vraiment hâte de voir ce que va faire Nakagami après avoir terminé au pied du podium lors du GP d’Andalousie. C’est un pilote qui a souvent manqué de régularité, mais qui est capable de faire des choses exceptionnelles et cette année, il semble avoir le bon matériel pour y parvenir. De plus, Brno est un circuit idéal pour la Honda qui peut compter sur la puissance de son moteur, tout comme chez Ducati, donc la course devrait être animée !

Cal Crutchlow, quant à lui, est toujours convalescent et il est très difficile de piloter une MotoGP à plus de 300 km/h dans ces conditions. Cela dit, c’est un pilote très rapide sur le circuit de République Tchèque et c’est l’une de ses pistes favorites, donc j’espère qu’on pourra compter sur lui pour faire le show.

Support for this video player will be discontinued soon.

Crutchlow : Être compétitif sur ce tracé riche en souvenirs

DUCATI :
Je suis vraiment déçu et peiné pour Pecco Bagnaia (Pramac Racing), il a joué de malchance lors du GP d’Andalousie à cause de son problème mécanique et se retrouve aujourd'hui forfait pour la course. Mais le point positif à retenir c’est qu’il aura sûrement donné matière à réfléchir à son coéquipier Jack Miller et à Andrea Dovizioso (Ducati Team), car la moto était clairement capable d’aller chercher le podium à Jerez.

L’année dernière à Brno, Dovi et Miller avaient fini respectivement deuxième et troisième, ce circuit s'accomode parfaitement à la Ducati, donc je pense qu’il faudra garder un œil sur eux !

EN TERRAIN CONNU :

Il me semblait important de rappeler que, contrairement aux courses d’Andalousie, cette année le Grand Prix de République Tchèque se déroule à la même période qu’habituellement, donc les équipes savent déjà à quoi s’attendre en termes de températures et de pneumatiques.

Toutefois, n’oublions pas que l’année dernière il s’était mis à pleuvoir sur la grille de départ et la course avait dû être retardée !

Selon moi, Brno est l’un de ces circuits qui permet vraiment aux motos de s’exprimer et ça laisse la porte ouverte à de nombreux pilotes et équipes pour se battre pour le Top 5, donc c’est toujours très intéressant à suivre.

Avez-vous remarqué également le nombre d’écuries satellites capables de terminer devant les teams d’usine cette année ? Ça illustre les échanges et la collaboration sans faille qui s’opèrent entre les équipes au sein d’une même marque et je trouve que c’est vraiment génial. J’attends le départ de la course dimanche avec une grande impatience !

Revivez toutes les séances d'essais et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™ avec le VidéoPass. Sachez qu’une page No Spoiler existe également.