Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Qualifications historiques pour la France !

Jamais deux de nos représentants n’avaient occupé les deux premières places sur la grille d’un Grand Prix en catégorie reine depuis 1974.

C’était devenu une habitude depuis quatre courses : Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), actuel leader au Championnat du Monde, enchaînait les poles. Mais ce samedi, ‘El Diablo’ se sera fait battre par un autre Français, en la personne de Johann Zarco (Esponsorama Avintia Racing), auteur d’un tour en 1’55.687.

Support for this video player will be discontinued soon.

1

Le tour qui a permis à Zarco de décrocher la pole...

Vous vous demandez certainement à quand remonte la fois où nous avions eu deux tricolores aux avant-postes en qualifications ? Et bien c’est simple : en catégorie reine, depuis l’instauration des poles – autrement depuis 1974 – ce scenario ne s’était tout simplement jamais produit.

Johann Zarco, dont la dernière pole remontait à Sepang 2018, faisait également le bonheur du team Esponsorama Avintia Racing… et de Ducati ! Le constructeur italien, quelque peu à la peine depuis le début du week-end, n’avait en effet plus obtenu de tel résultat depuis Motegi 2018.


C’est également la première fois qu’un team satellite de la marque réalise cet exploit sur piste sèche ; autant dire que le Français a frappé fort ! Reste désormais à concrétiser ce dimanche, en accrochant le bon wagon.

« Je suis heureux comme tout ! En fait, j’ai dû mal à y croire, car je suis encore en phase d’apprentissage. Mais depuis vendredi, je voyais une nette différence dès que je passais un pneu neuf et c’est ce qui m’a d’ailleurs permis d’aller directement en Q2, une première satisfaction. Cet après-midi, les premiers tours étaient un peu délicats. Il faisait chaud, ça glissait. Ceci étant, en suivant un groupe, j’ai réussi à faire un joli chrono. C’est génial, pour l’heure j’en profite. Demain, il faudra prendre un bon départ et avoir un bon rythme sur le début de course pour tâcher de prendre peut-être une avance. À moi de tenir ensuite, car la course devrait être longue et les pneus vont perdre en adhérence, » concluait le n°5.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.