Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

L’étau se resserre avant le GP de Styrie !

Fabio Quartararo ne possède plus que 11 points d’avance sur un Andrea Dovizioso qui pourrait être de nouveau redoutable ce week-end.

Andrea Dovizioso (Ducati Team) s’était montré en difficulté depuis deux courses. Des résultats alimentant encore plus la tension présente au sein du box Ducati, à laquelle ‘Desmodovi’ choisissait de mettre fin ce samedi en annonçant son départ de l’équipe après huit années de collaboration. Mais la plus belle réponse, l’Italien l’apportait finalement en piste dès le lendemain en s’adjugeant sa 14e victoires en rouge, la 50e de la marque de Bologne sous l’ère MotoGP™… tout un symbole. Un succès, qui ne le fera pas revenir sur sa décision, annonçait-il en zone mixte. Reste à savoir ce que fera le natif de Forli en 2021, même si la plupart des bons guidons ont d’ores et déjà été attribués.

En attendant, ce triomphe lui permet de revenir sur le leader Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), cette fois en proie à quelques problèmes de frein. ‘El Diablo’, classé seulement huitième du dernier Grand Prix, n’aura à vrai dire pas été le seul à connaître quelques soucis et pour cause ! Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) ne faisait pas mieux que dixième. Résultat, le n°4 vient s’intercaler entre eux, à 11 longueurs du Niçois ; un écart qu’il entend bien grappiller davantage…

Tout comme Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), arrivé cinquième et meilleur pilote Yamaha après avoir frôlé le drame, ou Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) remonte un peu plus au classement. Pourtant, le vainqueur du GP de République tchèque n’était clairement pas dans le coup en qualifications ; ce qui ne l’aura pas empêché dimanche de tenir tête al ‘Dottore’. Résultat il pointe dorénavant au quatrième rang ; soit 14 positions de grappillées en deux week-ends.


Mais au-delà de cette prestation réalisée par le Sud-Africain, KTM n’aura pas connu le dénouement escompté sur ses terres, comme en témoigne notamment cet accrochage entre Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) ; une mésaventure qu’ils auront donc à cœur de faire oublier.


Ce GP de Styrie sera également une occasion de revanche pour Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), qui n’aura cette fois pas rallié le drapeau à damier, suite à cet accrochage à haute vitesse avec Johann Zarco (Esponsorama Avintia Racing). L’Italien venait tout juste de goûter aux joies de son premier podium. Et on pourrait en dire autant d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), parti à la faute en voulant déloger Andrea Dovizioso des commandes. Une erreur qui coûte cher, puisque le Catalan a disparu du Top 10.


À l’inverse, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) compte bien capitaliser sur cette récente deuxième place. Jamais le Majorquin n’avait fait aussi bien en MotoGP™ ! Une performance d’autant plus remarquable qu’il n’avait jamais roulé sur ce tracé au guidon de sa GSX-RR jusque-là. Jack Miller se relance lui aussi avec cette troisième position.

Côté Ducati, à voir ce dont Johann Zarco sera capable… À condition bien sûr que les médecins l’autorisent à courir, car vous n’êtes pas sans savoir que le Français a dû se faire opérer du scaphoïde droit. L’avantage est que sa Ducati était plutôt performante sur ce tracé. Michele Pirro continuera pour sa part d’officier en remplacement de Francesco Bagnaia (Pramac Racing), qui récupère toujours de sa blessure au tibia droit ; le retour du transalpin étant prévu pour Misano.

Dans le clan Honda, Stefan Bradl roulera de nouveau sur la RC213V de Marc Márquez (Repsol Honda Team), pas encore totalement rétabli de fracture à l’humérus droit.

Soyez donc au rendez-vous ce dimanche à 14h pour le départ de cette cinquième course MotoGP™ de l’année, avec une météo une fois de plus incertaine.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Course MotoGP™ : Qui a donc triomphé en Autriche ?