Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

Deux Suzuki sur le podium : Une première depuis 2007 !

Joan Mir et Álex Rins se voyaient récompensés des deuxième et troisième places à l’arrivée de ce GP de Catalogne.

Ce dimanche restera une journée mémorable pour le clan Suzuki. En effet, ses deux pilotes grimpaient côte à côte sur le podium ; ce qui n’était plus arrivé depuis Misano 2007 avec Chris Vermeulen et John Hopkins.

Pourtant, la partie s’annonçait bien mal engagée dans la mesure où Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) ne partait que huitième et qu’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) s’était fait sortir de justesse en Q1. Mais ces derniers auront littéralement bondi à l’extinction des feux pour respectivement venir pointer aux cinquième et septième rangs. La suite ? Vous la connaissez ! Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) allait se faire piéger devant et le binôme parvenait à prendre l’ascendant sur Jack Miller (Pramac Racing) tout d’abord, puis sur Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) en toute fin de course. Joan Mir et Álex Rins ralliaient ainsi l’arrivée aux deuxième et troisième places.


Un résultat qui prouve une nouvelle fois la régularité de Joan Mir. C’est bien simple, sur les cinq dernières épreuves, le natif de Palma a toujours figuré parmi les quatre premiers, si bien qu’à ce stade il pointe en deuxième position au Championnat, à seulement huit points du vainqueur Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). Il ne manque finalement qu’une victoire au Majorquin, comme il le soulignait déjà en conférence de presse. Toujours est-il que le dernier pilote de la marque à avoir enchaîner trois Tops 3 n’était autre que Kenny Roberts Jr… en 2000 !

Pour Álex Rins, ce podium est en revanche synonyme de délivrance. Depuis son succès de l’an passé à Silverstone, le Catalan en avait inscrit aucun et le début de saison ne lui avait pas vraiment réussi. Victime d’une fracture de l’humérus droit et d’une luxation après une chute en Q2, le n°42 avait carrément dû manquer la manche inaugurale. Il s’était ensuite classé dixième à Jerez, quatrième à Brno. Dans la foulée, ce dernier était tombé à Spielberg, en tentant de déloger Andrea Dovizioso (Ducati Team) des commandes. Ses courses suivantes s’étaient soldeés par une sixième, cinquième et 13e position.

Alors peuvent-ils confirmer sur les épreuves à venir ? Réponse dans deux semaines au Mans.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.