Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Se dirige-t-on vers un duel Mir – Quartararo ?

Les deux hommes se démarquent désormais très légèrement de la concurrence au Championnat.

Quatre pilotes en quatre points : c’était la situation au Championnat avant ce Grand Prix de Catalogne. Andrea Dovizioso (Ducati Team) possédait plus exactement une longueur d’avance sur le binôme Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) – Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et trois de plus sur Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Mais tous ces écarts auront volé en éclats…


Pour commencer le leader Andrea Dovizioso, qualifié en septième ligne, était accroché dès le deuxième virage. Maverick Viñales connaissait pour sa part un départ catastrophique, alors qu’il partait précisément de la deuxième ligne. Le Catalan ne pointait en effet qu’en 15e position à l’issue du premier tour. Et malheureusement pour lui, sa progression ne sera pas aussi significative puisqu’il atteignait tout juste la neuvième place sous le drapeau à damier. Résultat, le représentant du team Monster Energy Yamaha MotoGP perd pas mal de terrain au classement général. On dirait même, qu’ils ne sont désormais plus que deux candidats pour le titre : Fabio Quartararo et Joan Mir. Certes, six courses restent encore à disputer, mais ‘El Diablo’ et son nouveau dauphin auront frappé un grand coup.

Fabio Quartararo, qui n’avait plus inscrit le moindre podium depuis son doublé de Jerez, se sera imposé avec autorité ce dimanche. À vrai dire, ‘El Diablo’ ne pouvait pas rêver de meilleur endroit pour se relancer après ce passage à vide, dans la mesure où Montmeló est un circuit si spécial à ses yeux. Le Français y avait inscrit son premier podium en MotoGP™ il y a un an et le tout premier succès de sa carrière en 2018.


De son côté, Joan Mir nous aura offert une splendide remontée, un peu à l’image de son coéquipier Álex Rins (Team Suzuki Ecstar). Huitième sur la grille, le Majorquin parvenait même à se débarrasser de Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) sur la fin pour terminer au second rang. Il s’agit là de son troisième podium consécutif : Jamais un pilote Suzuki n’avait accompli un tel exploit depuis Kenny Roberts Jr en 2000.

Sur ces cinq dernières courses, il se sera d’ailleurs montré bien plus régulier que Fabio Quartararo car il n’aura jamais fait moins bien que quatrième ! À l’inverse, le Niçois se classait septième à Brno, puis huitième et 13e à Spielberg. ‘El Diablo’ partait ensuite au tapis en Adriatique et se faisait destituer du Top 3 dans la foulée, faute d’avoir d’observé son Long Lap Penalty. Ceci étant, une chose manque encore au palmarès de son adversaire : une victoire, comme il le soulignait si bien en conférence de presse jeudi dernier.

Toujours est-il qu’à ce stade huit points séparent Fabio Quartararo de Joan Mir ; le tricolore ayant récupéré l’ascendant. L’addition s’avère en revanche beaucoup plus salée pour Maverick Viñales et Andrea Dovizioso, respectivement pointés à 18 et 24 unités désormais…

Malgré tout, on est jamais à l’abri de surprises en MotoGP™, surtout cette année. Rendez-vous donc dans deux semaines au Mans !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés